Soucasse : "L'ASSE en L2 ? Vous passez d'un budget de 70M€ à 30M€"

Club | Publié le par Paul.R | 47 commentaires
🎙Le debrief' du match à 18h !
France Bleu Saint-Étienne Loire 👇 👉
Direct
France Bleu Saint-Étienne Loire

Présent ce midi à L'Etrat pour la présentation de Laurent Batlles aux médias, Jean-François Soucasse s'est longuement exprimé sur la situation sportive et économique de l'ASSE.

C'est le premier à avoir pris la parole ce mercredi midi du côté du centre sportif Robert-Herbin. Président exécutif, Jean-François Soucasse dresse un bilan lucide de l'année précédente et veut rapidement à l'image de la nomination du nouveau coach se projeter vers la prochaine saison : "On sort d'une saison particulièrement éprouvante mais aujourd'hui, je crois que je n'ai jamais autant attendu une nouvelle saison que celle-ci. Il y a un mois jour pour jour, on vivait une véritable déflagration à la fois sportive mais aussi sur la pelouse avec les incidents. Le bonheur du football, c'est qu'on peut vite enchainer."

Questionné sur la manne financière de l'ASSE avec cette descente en L2, Jean-François Soucasse développe : "Je vais faire un peu de pédagogie et vous dire ce qu'il passe quand vous êtes président et que vous passez de la L1 à la L2. Vous passez d'un budget de 70 à 30 millions d'euros, c'est un exercice complexe qui demande beaucoup de compétences. Le point positif c'est de se dire que si des actions n'avaient pas été menées, le club de l'ASSE aurait eu à gérer une situation économique un peu plus complexe."


Réagissant au papier de L'Équipe du jour, le président exécutif de l'ASSE s'est exprimé sur la nécessité ou non pour le club de devoir vendre certains de ses joueurs, il revient par la même occasion sur le passage du club devant le gendarme financier du football français : "La DNCG, elle vient valider un plan d'action passé et un plan d'action futur. On y a passé quelques nuits, ça a été beaucoup de travail. Cela permet au club aujourd'hui de ne pas être dans des questions de nature à contraindre sa stratégie sportive ou à imaginer des plans sociaux de grandes envergures comme cela peut se passer actuellement pour d'autres clubs. La DNCG, elle a besoin de savoir si votre club possède une stratégie claire et s'il a les moyens de cette stratégie. Différents joueurs seront amenés à partir pour différentes raisons et j'espère ne surprendre personne quand je dis ça, si des joueurs doivent partir, ils partiront dans des conditions définies par le club."


keyboard_arrow_down Commentaires (47) keyboard_arrow_down