Exclu Janot : "C’était sûr que nous allions traverser des turbulences"

Pros | Publié le par Florian | 42 commentaires
Seconde partie de notre interview exclusive de Jérémie Janot. Cette fois-ci, l'ancien Vert nous parle plus en profondeur du club, de Jean-louis Gasset ou encore de l'humiliation du dernier derby (Lire la première partie).

Le club vient de faire signer Jean-Louis Gasset pour épauler Julien Sablé. Un homme d'expérience était indispensable ?
C’est un grand coach, un monsieur même. Je vais vous raconter une anecdote. J’étais avec mon ami Zoumana Camara à l’hôtel, c’était au début lorsque je passais encore mes diplômes. Je lui pose deux – trois questions, à cette époque, il était d’ailleurs l’entraîneur adjoint du PSG avec Laurent Blanc. Il aurait pu me zapper et au final, il est resté 30 minutes avec moi pour discuter, c’est un passionné. C’est ce qui pouvait arriver de mieux à Julien Sablé et à l’équipe. Il connait le football par cœur, il pue le ballon. C’est un mec qui peut te parler foot de 8h du mat à 23h, il connaît le truc par cœur. Sainté c’est mon club de cœur, tout le monde le sait. La première chose que je fais quand je peux, c’est regarder un match des Verts. Hier quand j’ai regardé Nantes (ndlr : l'interview a été réalisée jeudi), j’étais heureux en première période. La deuxième a été plus compliquée. Mais la première me laisse de l’espoir. 

Tu n'as pas le sentiment que tout est fait à l'improviste actuellement et qu'il y a le feu dans la maison verte ? A l'image de ce souci de diplôme, qui doit être réglé sous 30 jours, qui va l'être selon les dirigeants mais sans expliquer comment...
Vous savez, faire des constats c’est facile. Moi qui suit dans un staff pro, ne vous inquiétez pas, les décisions ne sont pas prises à la légère. Que ce soit à Auxerre ou à l’ASSE c’est toujours réfléchi. Peut-être que de l’extérieur ça peut paraître précipité. Mais ne vous inquiétez pas, c’est réfléchi. Julien a le formateur, c’est l’échelon équivalent du BEPF, il sera inscrit à la prochaine session. Jean-Louis Gasset a le diplôme. Quand Galtier a commencé, il n’avait pas le diplôme requis.

De l'extérieur, comme tu perçois et explique l'humiliation du derby ?
Honnêtement, c’était une humiliation. L’inverse aurait été pareil. Si on gagne 5-0 au Parc OL, il y aura aussi un envahissement. J’en ai pris quelques-unes dans le derby mais celle-là était vraiment humiliante.

Les Verts peuvent-ils encore nourrir des ambitions dans ce championnat ?
Il va y avoir le mercato... Julien a pris une équipe où il n’a choisi aucun joueur, il faut le rappeler. Ce que je vois c’est qu’on n’est pas à la rue, il ne faut pas être dans la panique, ça n’apportera rien. Le départ de Galtier c’était certain que ça allait être compliqué, c’était le départ d’un entraîneur emblématique. Là nous sommes clairement dans une saison de transition. Il est évident que nous allions traverser des turbulences, des difficultés. Regardez Rudi Garcia à Marseille, tout le monde le critiquait à son arrivée et aujourd’hui Marseille pointe sur le podium. Dans le foot, ça va vite !

Un mot pour Julien Sablé ?
Courage mon Juju, je suis avec toi, nous sommes tous avec toi dans cette épreuve !

Article plus récent chevron_right
Hassane ne fera pas Bandé les Verts
chevron_left Article plus ancien
U17 : L'ASSE s'impose en sélection
keyboard_arrow_down Commentaires (42) keyboard_arrow_down