Razik Nedder : L'ASSE est un grand centre de formation

Formation | Publié le par Paul | 59 commentaires
Qualifiés pour la 10ème fois de leur histoire en finale de la Coupe Gambardella, les Verts ont livrés une prestation solide pour venir à bout d'une belle équipe de Bordeaux. À l'issue de la rencontre nous avons rencontré Razik Nedder qui nous confie sa fierté d'entrainer pour son club et de représenter les couleurs de la formation Stéphanoise au plus haut niveau. 

Quels sont tes impressions sur le match ?
C'était un match fermé, il a fallu faire preuve de beaucoup de justesse technique par rapports aux rencontres précédentes. Nous avons eu du mal dans la vitesse et dans la circulation du ballon. En face ils étaient bien en place, il aurait fallu jouer plus juste et plus vite. On attaque bien en seconde période, le penalty vient récompenser une deuxième période plus qualitative. L'entrée de Baptiste (Gabard) nous fait un bien fou, celle du petit Max' (Rivera) aussi. Cela montre que tout le monde est concerné, nous avons un groupe de qualité et les remplaçants nous font beaucoup de bien aujourd'hui. 

Tu étais suspendu aujourd'hui, pas trop dur pour toi de vivre ça derrière le terrain ?
Tout le match était particulier, j'étais en formation à Clairfontaine toute la semaine, je n'étais pas présent sur le banc, beaucoup de nos joueurs étaient encore hier soir à Amiens avec les pros. Encore une fois dans ce contexte la, la solidarité et la qualité de ce grand centre de formation qu'est l'ASSE est démontrée. C'est le directeur du centre qui a pris le groupe en main pour préparer le match toute la semaine, Laurent Battles qui est rentré très tard dans la nuit s'est rendu disponible pour me remplacer sur le banc de touche, avec Laurent on a la même vision du foot, donc les joueurs n'étaient pas trop perturbé. Et puis bien entendu mon adjoint Kévin de Jésus qui a fait un super boulot. Je ne le remercierai jamais assez, c'est quelqu'un qui m'accompagne depuis un petit moment et je suis fier d'évoluer avec lui. 

Direction le Stade de France ?
Avant d'aller au stade de France, on joue surtout une finale. Une finale ca se joue pour la gagner, il se trouve effectivement que c'est au stade de France, c'est un endroit magnifique et prestigieux, mais ce qui m'intéresse c'est d'abord de jouer cette finale et de la gagner. Le seul stade qui me fait rêver c'est Geoffroy Guichard, je suis bien entendu très heureux mais on ne fera pas du tourisme au Stade de France. Abdel Bouhazama avait emmené sa génération deux années de suite en finale sans succès, c'est un très grand éducateur. On va essayer de changer tout ca, et de revenir avec la victoire. 

Le match est dans 3 semaines, quelle sera la préparation ?
A cet âge la les joueurs aiment tellement le foot que ce ne sera pas difficile de les motiver. On ne va rien changer à nos habitudes, c'est un moment unique mais il ne faut pas en faire un moment spécial, on travaillera comme on le fait depuis longtemps avec ce groupe. Les joueurs ont des échéances à tous les niveaux, déjà avec la réserve qui doit vite se maintenir, les 17 peuvent accrocher les playoffs et certains joueurs ont des choses à jouer avec les pros. Nos garçons sont sérieux je ne suis pas inquiet la dessus. 

En off, Razik nous confiait sa fierté d'avoir vu autant de monde à L’Étrat, lui qui souhaitait avant cette demi jouer ici dans son jardin était très heureux d'avoir vu le peuple Vert se déplacer en masse pour porter cette génération en finale de la Coupe Gambardella. 


Article plus récent chevron_right
M'Vila souligne la détermination de l'adversaire
chevron_left Article plus ancien
Le 400e pour Ruffier !
keyboard_arrow_down Voir les 59 commentaires keyboard_arrow_down