Votre avatar

Profil de Albatordu

Inscrit le 09/01/2014
message Envoyer un MP
poll
Activité
2
posts
110
commentaires
146
likes reçus

Tous ses commentaires

S'il pouvait être aussi fort sur le terrain que la mentalité qu'il affiche via son ami...

Le loft stéphanois, saison 2020-2021, est lancé !... Je le vois bien s'agrandir encore d'ici à la semaine prochaine.

Le projet de Gasset amenait le club au bord du gouffre financier. Il fallait donc réagir avant la cessation des paiements. Il faut faire un choix entre un projet viable, moins brillant au départ, et un feu de paille qui amène le club droit dans le mur. Je préfère la viabilité et la pérennité, en se donnant le temps de bâtir sur des fondations solides et des joueurs qui vont progresser. C'est en cela que CP peut incarner ce retour à une équipe moins "brillante" mais tout aussi plaisante à voir jouer. Et qui amène de la fraîcheur dans une équipe de trentenaire, bien gras, et qui ne feront plus progresser le club car tout sera parti dans leurs énormes salaires.

Oui mais pas d'accord pour Saliba. 30 M€ pour un jeune qui avait 18 matchs de L1, en tant que défenseur, ça ne s'était jamais vu. Pour le reste, on est en effet trop frileux à la vente et on devrait avoir plus de force lorsqu'un club vient acheter chez nous.

Comolli a laissé l'ASSE, au bord du dépôt de bilan et en cessation des paiements. Qu'on ne l'oublie pas. Il a fallu vendre les droits de sponsoring à Sportfive pour s'en sortir. Et ce n'est pas son ami Tuong Cong qui dira le contraire. Avec ce dernier, ça a été la bonne paire perdante.

l'OM va avoir de très gros souci d'ici peu car sans grosses ventes, et donc une équipe beaucoup plus faible l'année prochaine, c'est le dépôt de bilan...Finir 2ème et déposer le bilan, merci mais non merci...En France, le résultat sportif ne compense pas l'investissement financier. Il est même dangereux de finir trop haut car les primes explosent et le club ne gagnent pas assez pour les couvrir. C'est incroyable, paradoxal, mais c'est comme ça. Sinon il faut un gros mécène ou avoir d'excellents recruteurs (cf le LOSC par exemple) pour faire des grosses ventes qui comblent les pertes opérationnelles.

Aucune chance que Perrin ou Cabaye soient prêts à baisser leurs salaires. Ils sont déconnectés tous ces mecs. Il est grand temps de rajeunir l'équipe avec des joueurs qui ont des jambes et du talent.

Le souci est que déclarer forfait (qui est une position que je comprends et soutiens) peut avoir des répercutions graves : exclusion pour l'année prochaine, pas de droits télé sur l'édition en cours, et même pénalités commerciales demandées par le diffuseur. Bref, on est coincés entre la morale (que tous les supporters approuvent) et les conséquences économiques graves que le club risque fort de payer très cher...J'ai le sentiment que le club est pris en otage et est coincé entre le marteau et l'enclume...

Et je les comprends parfaitement !!! Si une finale n'est pas un fête à partager avec les supporters des 2 équipes, alors c'est quoi !!???....

Le seul souci est qu'à ce rythme, c'est plus de 50 millions de dettes que va avoir un club comme l'ASSE à fin juin 2020. Il faudra les rembourser tôt ou tard. Donc soit on vendra des jeunes, soit on tapera dans les futurs droits télés (s'ils existent un jour), soit on diminuera fortement le budget du club (d'au moins 20 M€ par an), soit un petit cocktail d'un peu tout ça...bref, cela laisse peu de marge de manœuvre financière. Mais d'autres clubs sont encore beaucoup plus dans le rouge que Sainté, et c'est toute la L1 (sauf les clubs qui appartiennent à des milliardaires) qui sera affaiblie par sa dette si ça continue comme ça. Plus que jamais, les clubs riches feront la loi sportive.

Albatordu - jeu. 30 avril à 15h25 sur L'Etat va aider les clubs de Ligue 1

le modèle n'est pas bon, mais il est partout pareil : gros droits télés + trading joueurs. Il va manquer un paquet et pas mal de clubs vont droit à la cessation des paiements... https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Canal-resilie-son-contrat-avec-la-lfp-pour-2019-20/1130976

@Jo, là on est totalement d'accord ! Mais si les clubs/associations meurent, les petites mains meurent avec. Et moi, c'est cela qui motive ma réflexion. Et quand tu dis 100 000 €, c'est malheureusement bien en deçà de ce qui se pratique déjà. Ce système est devenu fou ! Tu as raison de le pointer.

Je te comprends, mais tu préconisais "une grosse catastrophe économique pour ce microcosme" pour que cela change. Et celui induit, automatiquement, de la casse sociale à tous les étages. Désolé donc de te rappeler ton propre commentaire. Moi je préfère d'abord sauver les clubs et les salariés de ces clubs, leurs fournisseurs directs et indirects, et ensuite repenser le modèle économique. Sur ce point, je te rejoins que la différence est trop forte entre eux, et la vraie vie d'un salarié. Il faudra le changer.

Jo, on ne peut pas souhaiter un crash pour que cela change. C'est la politique du pire. Tu prendras ton courage à 2 mains pour aller expliquer à tous les salariés, victimes collatérales de ce crash, qu'il faut que le modèle change et on verra ce qu'ils te diront. Je ne parle pas des joueurs, mais bien des salariés d'associations ou de clubs. Remettre en cause un système peut aussi se faire en changeant de gouvernance de manière homogène en Europe. Le football fait aussi vivre de nombreux secteurs de manière directe et indirecte. Personne n'a le droit d'être négligé d'un revers de la main. Tu es peut être un cadre confiné chez toi, derrière un écran, pour ne pas craindre pour ton emploi en ce moment. Mais tout le monde n'a pas cette place et ne mérite pas un crash.

Sans public, le football n'a plus d'âme. Mais sans les droits télé, les clubs n'ont plus les moyens de leur survie. Peu importe que le modèle plaise ou non, c'est juste la stricte vérité du moment. Donc moi, je préfère que le championnat se termine à huis clos, et que les clubs soient financièrement sauvés. Sinon, l'an prochain, on risque de ne pas avoir de championnat du tout. Les clubs pros n'y survivront pas. Ensuite, on pourra penser à revoir le modèle et à construire le football différemment. A court terme, point de salut sans le restant de droits télé à récupérer. J'en ai bien peur...Mais j'espère me tromper.

Finalement, ils ne font que copier ce que les Etats font depuis 40 ans : j'emprunte, je m'endette et on verra bien demain qui payera....

Evidemment que ce n'est pas M'Vila qui nomme le coach. C'est d'abord Gasset qui a annoncé son départ et indiqué qu'il donnait les clés à Printant. Ensuite le vestiaire a en effet demandé à garder Printant (par principe de "continuité"). A la fin, les présidents ont dit "ok". Que tout le monde assume...

Boudebouz !!!!!!! ok, je sors....

Pour les dettes au 30 juin 2019, je parlais des achats effectués avant. Est-ce le cas ? Je ne sais pas. Pour la trésorerie, elle est parfois négative dans les clubs avec des grosses facilités de caisse données par les banques. Cela n'a pas empêché le club (apparemment) de ne pas avoir un mauvais bilan malgré tout. Pour toi, c'est quoi qui motive cette mauvaise tréso ? Le pari sur les droits télé n'était pas risqué au moment il a été pris, et par tous les clubs. Juger ce point après l'arrivée du coronavirus est quand même de mauvaise foi. c'est trop facile à posteriori. Jusqu'à présent, la hausse continue des droits télé (et les dernières années en sont factuellement la preuve) a permis à tous les clubs d'investir dans le sportif sur les coûts de transfert et les salaires. Que Sainté le gère mal, est fort possible. Je te rejoins. De là à dire "il ne fallait pas le faire", est un raccourci qui écrit l'histoire, après l'avoir vécue. :)

Probablement l'achat de certains actifs comme Khazri ou Boudebouz (même si on pense que cela n'en valait pas la peine à posteriori). Faire face à la hausse des salaires. Le souci est que personne n'a vu arriver le Coronavirus et l'arrêt du paiement des droits télé. Sans cela, la trésorerie serait meilleure et ces dettes seraient payées par les nouveaux droits télé sur 2021. C'est le risque qui devait être payé par les nouveaux droits télé, pour financer le sportif. Je le suppose. Comme tout le monde... :)

Jeter un chiffre en l'air, sans savoir si le championnat va reprendre, comment les droits télé vont être distribués (ou pas), comment les droits de la Coupe de France vont être distribués (ou pas), comment les droits UEFA vont être distribués (ou pas), combien le chômage partiel (et pendant combien de temps) va faire économiser aux clubs, comment le sponsoring va évoluer, etc. Et la liste est longue....C'est facile, risible, et digne du meilleur camion de foire de Mme IRMA. On peut tous le faire. Restons un peu sérieux et faire confiance à la parole d'un agent de joueur, est aussi crédible que celles de pas mal de nos gouvernants actuels. en fait, il n'en sait RIEN ! la seule chose qui est sûre, c'est que si la situation perdure, et que la saison est annulée, les clubs vont perdre beaucoup d'argent, et à ce moment-là seulement, on pourra faire un bilan des pertes. Mais Sainté à l'avantage de ne pas avoir accumulé des pertes, mais à l'inconvénient de ne pas avoir de trésorerie d'avance, et des propriétaires riches pour combler (au moins provisoirement) le trou financier (à la différence d'autres propriétaires de clubs). Gardons notre sang froid. Il y a un gros danger social et économique avec cette pandémie.

Oui mais ne tournons pas le dos à tous les français qui vivent du sport en général et à tous les salariés de structures sportives qui sont aussi les victimes collatérales de la situation économique catastrophique qui va arriver. Que ce soit dans des associations, ou des clubs professionnels, tous les salariés n'ont pas les revenus de Neymar, et risquent eux aussi, de perdre leur boulot. Que les pros soient trop payés (on est tous d'accord), ne doit pas punir les salariés lambdas de tous les clubs sportifs en France et en Europe. Soutien à tous ceux qui sont impactés et une grosse pensée à nos soignants qui sont en première ligne.

La LFP, l'endroit où il fait bon vivre entre l'incompétence et la médiocrité...

@Babe, je sais bien que c’est un business pour lui, et surtout une raison d’exister dans le foot pro. Je suis d’accord avec toi. Sans cela, il n’est pas connu. Le foot pro est devenu spéculatif et je partage le dégoût de cela, mais nier son existence, c’est vraiment se voiler la face. Et comme BC a trouvé le moyen de devenir le président du bidule Première Ligue, il se sent investi de la mission de parler pour tout le monde. Mais son rôle c’est d’abord de défendre l’institution ASSE, et il a de quoi faire vu le foutoir que c’est !...Mais si le foot pro dépose le bilan, des centaines de personnes vont perdre leur job. Et eux n’ont rien à se reprocher pourtant...et ne comptez pas sur les joueurs pour payer la casse.

Reprocher à un président de se préoccuper de la santé économique du club, c'est pareil que de reprocher à un médecin de se préoccuper de la santé de ses patients. S'il le fait, on lui reproche. S'il ne le fait pas, on lui reproche aussi... Désolé mais cela fait totalement partie de ses attributions et de sa mission. Comme pour un chef d'entreprise. Restons à notre place et tentons déjà de sauver nos familles, nos emplois et notre santé, et laissons les patrons de clubs s'occuper de sauver économiquement les institutions sportives. Qui a intérêt à voir le foot déposer le bilan ? Personne.

Il est certain que le jusqu'au boutisme de certains (aussi injustes que soient les interdictions) va juste permettre aux autorités de frapper encore plus fort. On a servi sur un plateau, au préfet, le droit de dissoudre un groupe de supporters et de l'interdire encore plus qu'avant. On n'est donc pas prêt, avant de nombreuses années, à avoir des supporters Verts à Lyon lors des derbys. Si les Ultras deviennent des hooligans qui se donnent rdv pour se taper sur la figure, alors qu'ils ne soient pas étonnés d'être traités comme tels, et non pas comme des ultras. Quand j'allais dans le kop, on insultait les lyonnais, mais on ne se tapait pas sur la figure comme maintenant. Le football est devenu un prétexte à une haine et une violence qui font que je ne reconnais plus mon sport favori.Et j'ai mal pour mon club de cœur.

Albatordu - mer. 19 févr. à 15h56 sur Fernandez tacle les présidents

La France reste (n'en déplaise à certains) un Etat de droits. Rien n'y est parfait (comme partout) et un club de foot est une entreprise privée. Elle appartient donc à celui qui en possède les parts sociales. Donc PERSONNE ne peut virer RR et/ou BC, sauf à leur acheter leurs actions. Le principal souci est de savoir s'ils ont réellement envie, ou pas, de vendre ces actions. Et comme rien n'est moins sûr, on risque de devoir accepter leur amateurisme encore un moment, ou de supporter un autre club...C'est aussi cela, le droit. Mais personne n'est immortel, et tout cela n'est donc qu'une question de temps...

Puel démission !!!

Albatordu - mer. 29 janv. à 19h06 sur Mercato : Puel n'a aucune nouvelle

Entre ceux que le club veut bien laisser partir, mais qui préfèrent rester jusqu'à la fin de leur contrat sans jouer. Et ceux qui ont une valeur (sportive et économique) et que (légitimement) PUEL ne veut pas vendre dès à présent, on ne risque pas d'avoir beaucoup de mouvements d'ici à la fin du mois...

Diony ne reste pas à l'ASSE car on veut le garder. C'est surtout que personne ne veut nous l'acheter ! Nuance...