Votre avatar

Profil de Jujube

Inscrit le 01/10/2017
message Envoyer un MP
poll
Activité
7
posts
1868
commentaires
2997
likes reçus

Tous ses commentaires

Le foot est devenu une machine à faire du fric, à reverser des dividendes, à promouvoir des marques désormais mondiales plutôt que des charcutiers locaux. Le Graët de moque des supporters et de l'ambiance dans les stades  comme de son premier jeton de présence, ce qui importe pour lui c'est que les matches commencent à l'heure et non pas avec un retard de 10' qui irriteraient les chaînes diffuseurs. La mondialisation a pour solution finale l'asepsie totale de toutes les tentatives d'expression populaire, une dictature a bas bruit dont on commence à sentir les effets quelque par dans le bas du dos.

Quel est l'interêt de cette "info" annoncée comme possible dans le titre puis contredite dans la conclusion. ?

Wantier est assez bon pour refiler ses rebuts mais trouvera-t-il des dirigeants aussi naïfs que ceux des Verts ?

C'est vrai, mais aujourd'hui le foot c'est avant tout le fric, hélas, enfin pas pour tout le monde. Ce monsieur qui se gave à la LFP pleurniche parce que les fumigène fait commencer les matches avec 10' de retard, mais pour qui prend-il les supporters, ah. oui c'est vrai ces gens là dans les tribunes ne l'intéressent pas il pense aux horaires des chaînes avant tout.

C'est vrai, mais aujourd'hui le foot c'est avant tout le fric, hélas, enfin pas pour tout le monde. Ce monsieur qui se gave à la LFP pleurniche parce que les fumigène fait commencer les matches avec 10' de retard, mais pour qui prend-il les supporters, ah. oui c'est vrai ces gens là dans les tribunes ne l'intéressent pas il pense aux horaires des chaînes avant tout.

25 millions er l'Asse  serait dessus comme dit le titre... pas sérieux tout ça.

82', pas même le temps de faire une chevauchée.

Ruffier en protestant est entré dans la zone intime du 4° arbitre, celle qui est réservée aux très proches sinon c'est perçu comme une intrusion une sorte d'agression. Un peu plus de distance lui aurait permis d'être entendu. 

Ruffier en protestant est entré dans la zone intime du 4° arbitre, celle qui est réservée aux très proches sinon c'est perçu comme une intrusion une sorte d'agression. Un peu plus de distance lui aurait permis d'être entendu. 

C'est quand même beau, festif, puissant et que je sache il n'y pas eu d'accident dû aux fumigènes, un gros bémol, la fumée c'est quand même très gênant pour les joueurs, les spectateurs et les téléspectateurs. Pas de fumée c'est l'idéal , sinon on peut admettre que les fumigènes gênent.

Certains soirs du passé sont encore dans les mémoires et les histoires que les supporters racontent continuent de les faire vivre dans le rêve des nouvelles générations.  Enjeu, jeu, contexte historique et économique transcendaient public et joueurs comme en état de conscience modifié. Aux poussées en choeur du public réclamant "un but, un but un but" répondaient les folles ruées des joueurs et le but arrivait porté jusqu'au fond des filets. Gasset et les siens ont parfois fait renaître cet tout en avançant vers demain. Le paradoxe est souvent le secret de la réussite.

Méfiance, on sait bien ce que les Poly sont.

Un négociant en métaux ? casse, ferraille...

 Discussion avec l'Asse, résultat: Pauly chine elle !

Pas plus loufoque, ça veut dire loufoque quand même, donc à la corbeille. 

En fait il n'a jamais été question de "vendre" le club, c'était un leurre mis en vitrine pendant que dans l'arrière boutique les boss préparaient leur grand retour dans la lumière sans perdre un centime de leurs actions.

Good news !  Retour à l'envoyeur mais Wauthier va avoir plus de boulot à refourguer ses poulains qu'il n'en a eu pour les vendre aux naïfs de l'Asse.

On pourrait penser que la recherche d'investisseurs n'était qu'un écran de fumigène masquant le travail des présidents pour ne pas perdre la direction du club tout en conservant ceux qui ont permis l''installation d'un nouvel état d'esprit et assuré une remontada exceptionnelle. Bien joué.

Garcia est pari par que ses choix n'ont pas été suivis. Bis repentira avec Gasset c'est à craindre si les zozos veulentvlui imposer ses choix. 

Garcia est pari par que ses choix n'ont pas été suivis. Bis repentira avec Gasset c'est à craindre si le staff veut lui imposer ses choix. 

Sans en avoir l'air pousser vers la sortie ceux qui font de l'ombre, prennent trop de place où sont moins dociles, c'est un grand classique. A la fin de l'histoire on entendra nos deux sbires dire: " nous voulions les garder mais leurs conditions ne convenaient pas aux valeurs de l'Asse. Le destin du sauveur c'est souvent la porte s'il devient trop populaire et surtout s'il fait ressortir les faiblesses des boss.

Saint de corps, mais d'esprit?  la question reste posée.

Wouah, les mythos!

Pourquoi ne pas l'avoir fait plus tôt, les Mickeys. 

Présidents, ne pourriez vous pas vous taire plutôt que d'entendre et de lire tout et n'importe quoi.

Ces appels aux investisseurs Asiatiques puis Américain n'étaient sans doute que faux semblants destinés à leurrer les supporters. Je subodore que nos deux incendiaires-pompiers savaient depuis la première table que ces négociations n'aboutiraient pas, puisqu'ils ne veulent pas céder de club le voulant non évolutif egocentré sur un passé qu'ils ne cessent de porter en bannière dans leurs discours ridicules. Plutôt en national bientôt que dans le top 5 si l'on doit y perdre une âme d'ailleurs depuis longtemps égarée. C'est ce qui attend l'Asse, un destin à la Lensoise, une tragédie grecque ou le héros va jusqu'au bout de sa destinée à la lumière de sa lampe de mineur, en général sa disparition dans un déchirant monologue adressé aux dieux.

Les fumes ne tuent pas mais les fumIs gènent

Et même si cela est, le clause restrictive a été acceptée, quelle stupidité cela ne les a même pas alerté sur les risques qu'il y avait à le faire, pas plus sur les raisons de Peak pour l'imposer.

Et maintenant on joue aux petits procéduriers de province. Pas peur du ridicule à la présidence, la preuve il ne tue pas, ils sont  toujours là, en bonne santé.

La banque choisie conseille donc des plans pourris ?