Votre avatar

Profil de jofran

Inscrit le 03/03/2017
message Envoyer un MP
poll
Activité
21
posts
10611
commentaires
14108
likes reçus

Tous ses commentaires

J'admire ton optimisme kop ! Mais tu prends l'exemple de Nîmes, qui est intéressant en effet : Ce club n'a quasiment aucune dette, contrairement à l'ASSE, et son actionnaire / président est un type de 45 ans qui a fait fortune en étant l'un des fondateurs de Free. Bien sûr qu'il n'hypothèquera pas cette richesse pour renflouer son club, mais il n'en aura pas besoin en fait, car encore une fois ce club n'est pas endetté. Et compte tenu de la conjoncture à venir sur le marché des transferts, il vaut mieux ne pas avoir au bilan trop d'actif joueurs, c'est beaucoup plus safe par les temps qui courent. Sinon, c'est quoi la "méthode de paiement dont on a été les pionniers avant l'ère Gasset" ?

"Mais Sainté à l'avantage de ne pas avoir accumulé des pertes" … mais a quand même accumulé près de 30 M€ de dettes financières à faible maturité depuis 2 ans. Peux-tu m'expliquer ce que ces emprunts ont bien pu financer ? Ceci dit, je ne serais pas surpris que l'agent mystère soit un certain … Patrick G. …

Il part en pleine gloire ! Vainqueur du tournoi Evect désignant le joueur le plus "emblématique" du club, au nez et à la barbe (blanche) des légendes de l'ASSE …

Non, pas tout le monde …

Parce que l'ASSE a une structure financière (des fonds propres) très faible par rapport au montant de charges qu'elle doit payer chaque année. Et que ses actionnaires sont soit désargentés (roro) soit pas prêts du tout à remettre au pot (nanard), et se sont jetés dans une fuite en avant depuis 2-3 saisons, en empruntant pour pouvoir payer les gros salaires des joueurs recrutés pour sauver la baraque. En d'autres termes, c'est ce que l'on appelle vivre au dessus de ses moyens. Et c'est le résultat de 15 ans de gestion du "club le mieux géré de France" …

j'aurais plutôt dit atone @FM ;) Pour le reste je suis d'accord, en plus de perdre de l'argent en "exploitation", comme chaque année, l'ASSE va perdre également en valeur d'actifs (les contrats joueurs). Mais ça, elle ne le constatera qu'au moment d'une revente, si revente il y a. En attendant, chaque année les investissements (achats de joueurs) font l'objet d'amortissements, et plus le temps passe, plus les chances de revendre à perte s'amenuisent, même si le montant de la vente baisse au fil du temps et du nombre d'années de contrat restantes. Bon, compte tenu de la valorisation actuelle des actifs joueurs, l'ASSE sera bien moins impactée que d'autres clubs, qui se vantent en temps normal de posséder des potentiels de +values faramineux. Non, le plus ennuyeux pour l'ASSE, c'est l'absence de rentrée d'argent frais d'ici l'été, et l'impossibilité de se refaire une (petite) santé financière en vendant cet été un ou deux bijoux de famille. Il va bien falloir recapitaliser le club, car le recours à l'emprunt à ses limites, d'autant plus que les presque 30 M€ de dettes financières au dernier bilan vont certainement devoir être remboursés rapidement.

la fortune de nanard, apparemment personne ne la connait précisément. Compte tenu du caractère international de ses activités lucratives, je ne serais pas surpris que tout ne soit pas déclaré en France. Quant à roro, si sa fortune est celle que tu annonces, alors l'ASSE l'a encore plus enrichi que je ne le pensais, car en 2004 il n'en avait pas le 1/10ème, loin de là même.

jofran - mer. 01 avril à 15h56 sur Le #TournoiEVECT : la finale !

OK Loic, mais quand même ! Compare les palmarès respectifs et l'apport global de l'un et de l'autre à l'ASSE, et repose toi la question : comment ne pas votre Herbin vs Perrin ??? Ce n'est même pas une question de génération ou de mode de vote, mais juste de bon sens ! Et dis toi que si un Robert Herbin, à une époque, n'avait pas existé (avec ses coéquipiers puis ses joueurs), un Loïc Perrin n'aurait peut-être jamais joué en D1 ou L1 à Sainté. Ah … à moins que tu aies voté pour le prénom ;)

jofran - mer. 01 avril à 15h50 sur Le #TournoiEVECT : la finale !

Tellement d'accord avec toi kop ! C'est cela qui différencie les grands clubs des autres. Bon, du coup, c'est Perrin qui gagne ?

jofran - mer. 01 avril à 11h44 sur Moulin : "Le football passe après"

la répercussion sur les salaires sera de 16% du net, ce qui est beaucoup moins grave pour un salaire à 5 ou 6 chiffres que pour un autre à 4 chiffres dont le premier est le 1 (ou le 2 …). Moulin qui pense à son propre salaire, n'a apparemment pas compris la gravité de la situation (je ne parle que de la situation économique bien sûr).

certes kop, mais est-ce que l'Italie n'aurait pas pu elle-même mieux gérer la crise ? Apparemment l'épidémie est quand même très concentrée sur la Lombardie et les autres provinces du nord. Avant-hier j'ai échangé avec un ami à Florence, il me disait que là-bas il n'y avait pas encore beaucoup de cas. Ci-joint un lien qui semble confirmer cela : https://fr.wikipedia.org/wiki/Pandémie_de_maladie_à_coronavirus_de_2020_en_Italie

nos "artistes" du ballon ne sont pas prêts de toucher des royalties pour la diffusion de leurs "œuvres" @Diable :)) Non, ce sont des besogneux, qui doivent continuer à bosser pour être payés. Et pour l'instant, ils ne bossent pas, mais par la grâce du droit du travail, même au chômage technique, ils perçoivent encore chaque mois des sommes à 5 ou 6 chiffres (avant la virgule), alors que leur employeur n'a plus aucune rentrée. Et à l'ASSE de roro, il y en a beaucoup … Cela ne peut pas durer … mathématiquement.

Tes calculs sont justes @FM, à l'exception du tout premier ! Ce virus ne fait pas 2,5% de morts par rapport à la population entière, fort heureusement, mais par rapport à la population de malades, ce qui est déjà beaucoup plus que la grippe par exemple, mais beaucoup moins que les chiffres apocalyptiques que tu avances. Par contre je suis d'accord sur l'accroissement du nombre de cons, chaque année il y en a un peu plus, on dirait même que cette année ceux de l'année prochaine sont déjà là … (ce n'est pas de moi celle-là, mais le nom de son auteur m'échappe, désolé …)

Kop j'adore l'Italie et les italiens (enfin pas tous mais c'est comme partout), mais ce n'est pas le pays que j'erigerais en modèle de solidarité : il y a peu de pays autant divisé en interne entre le nord riche et sécessioniste et le sud pauvre et intégrationiste. Je n'ai pas trop suivi, mais je ne suis pas sûr qu'il y ait eu beaucoup de transferts de malades des hôpitaux du nord vers ceux du sud de l'Italie, depuis le début de la crise. Est ce une explication parmi d'autres de la mortalité élevée là bas ? Après je te rejoins sur le manque de solidarité entre pays européens, on l'a déjà vu avec les migrants.

Diable la différence entre un artiste ou un boxeur et un footballeur salarié, c'est que les premiers ne touchent leur cachet que s'ils jouent ou s'ils boxent, alors que les seconds continuent à percevoir leur salaire même s'ils ne jouent pas, et mettent ainsi en péril leur propre employeur. Car leurs salaires sont démesurés par rapport à la valeur ajoutée dégagée par l'exploitation d'un club de foot. Tu en connais beaucoup des boîtes qui se promènent avec plus de 50% de leur CA en masse salariale ? Si les footeux comme tu dis veulent continuer à footer, c'est maintenant qu'ils doivent réfléchir.

Je pensais à guignoland, c'est guignol qui réclame une saison blanche. Pour L'ASSE ça ne change rien, il n'y a plus une thune en caisse.

jofran - mar. 31 mars à 23h18 sur Canal + n'est pas une banque

budget 2015/2016 : 68 M€ ; CA réalisé au 30/06/2016 : 48 M€ budget 2009/2010 : 56 M€ ; CA réalisé au 30/06/2010 : 41 M€ de la fiabilité des prévisions budgétaires …

depuis 1969 … joueur pro jusqu'en 1973 ! Il n'y en a pas beaucoup, des organisations qui sont présidées par le même homme depuis 51 ans … même si il a un co-président depuis 2006 (Kastendeuch).

@kop : j'ai lu un truc (je ne sais plus où) qui disait qu'en fait les échéances de versements n'étaient pas liées au nombre de matchs joués, mais que par contre l'arrêt de la compétition justifiait l'arrêt des paiements. Mais je crois que c'étaient des explications données par un représentant de C+ … LOL (ce qui ne veut pas dire que c'est faux). De toutes façons c'est eux qui ont l'argent, ils ne vont pas le lâcher aussi facilement dans la conjoncture actuelle. @Bangkok : j'ai discuté cet am avec un ami marié à une chinoise, et qui va souvent là-bas, il me confirme nos dires sur le nombre de morts et sur l'absence totale de transparence du régime, et en plus sur le traumatisme engendré dans le pays par la dernière grosse épidémie en date, le SRAS en 2003, qui aurait pu pousser les chinois à masquer autant que possible la réalité. Bref ! on est pas encore sorti de cette m....

mars 2020 … mais pas grave on avait compris ;) 1 an sans foot, ça va faire long pour certains, et beaucoup de clubs n'y survivraient pas. Si la saison actuelle devait être annulée, alors il faudrait que les clubs concernés remboursent les sommes reçues au titre de leur participation aux compétitions européennes. Car elles auraient été perçues de façon indue.

Si saison blanche, il serait équitable que les clubs qualifiés en Coupes d'Europe cette année, remboursent aux différents bailleurs de fonds, toutes les sommes encaissées depuis le début de la saison au titre de leur participation.

D'accord … mais les clubs re-qualifiés en Coupes d'Europe reversent tout l'argent qu'ils ont encaissé depuis le début de la saison. Saison blanche et annulation des compétitions obligent …

Les calculs sont simples : vu ce que représente la masse salariale dans les budgets des clubs, la "solidarité" dans le foot consisterait déjà à ce que les joueurs abandonnent tout ou partie de leurs salaires pendant quelques mois, cela permettrait à leurs clubs de rester en vie et de ne supprimer aucun emploi, et à l'écosystème qui vit autour de continuer à fonctionner.

En Chine c'est l'armée (ou la Police je ne sais pas) qui distribuait la nourriture aux habitants, qui n'avaient absolument pas le droit de sortir de chez eux. Et il y a eu plus de 100.000 morts d'après le décompte des urnes funéraires et le temps de crémation d'un corps comparé à la durée de fonctionnement des crématoriums. On reste très loin de cela en France : le confinement n'en est pas vraiment un, chacun peut sortir de chez soi plusieurs fois par jour si ça lui chante. Concernant les sommes non payées par les diffuseurs, apparemment ils sont dans leurs bons droits @kop, d'après ce que j'ai pu lire sur le sujet. Les échéances ne sont pas liées au nombre de matchs joués dans les contrats.

jofran - mar. 31 mars à 16h35 sur Canal + n'est pas une banque

Bonjour à vous deux, J'ai bien peur que certains clubs ne survivent pas à cette crise. Mais à supposer qu'ils franchissent tous l'obstacle, alors tout repartira comme avant. Du "rationnel" dans les rémunérations des joueurs et de tous ceux qui gravitent autour d'eux, ne pourra apparaître que si la demande (le nombre de clubs pros) baisse drastiquement. Espérons que L'ASSE fasse encore partie des clubs restants. Petite remarque : en 2009/2010 le budget de L'ASSE était de 67M€. Depuis il a relativement peu progressé (le franchissement de la barre des 100 M€ étant permis par les ventes de l'été dernier - 45M€ environ). Les droits TV ont progressé au rythme des réévaluations des contrats avec les diffuseurs, mais tous les autres postes de produits ont régressé ou au mieux stagné. À qui la faute, sinon aux dirigeants du club, qui n'ont pas investi suffisamment pour permettre au club de mieux diversifier leur CA ? Au lieu d'acheter le Chaudron Vert (simple exemple caricatural), ils auraient mieux fait d'investir un peu en marketing pour conquérir une clientèle B2B à même de garantir des ressources importantes. J'ai toujours été frappé par la pauvreté du contenu des offres faites aux entreprises par le club, et du faible niveau des interlocuteurs dédiés à cette mission. Et je ne parle pas de la politique de détection et de formation, qui aurait dû permettre au club de progresser sportivement sans être obligé d'acheter (toujours trop cher) des joueurs plus que moyens ailleurs. Il n'est pas normal qu'après 15 ans de gestion, le club soit réduit à s'endetter pour faire venir des joueurs et pouvoir leur verser leur salaire.

jofran - mar. 31 mars à 12h40 sur Caïazzo taclé dans le Parisien

Pas mal @GORINI pas mal... 😉

Tu n'es pas assez autoritaire @Macho … ;)

jofran - mar. 31 mars à 12h24 sur Rocheteau est aussi supporter du PSG

Il n'est pas compétent pour grand chose Rocheteau ! Tout ce qu'il a entrepris depuis la fin de sa carrière a foiré. Sans la "générosité" (avec l'argent du club) de roro, il serait dans une belle mouise financière.

Lu l'Equipe d'hier. Confirmation de l'absence totale de moyens financiers des 2 actionnaires et notamment de roro (nanard on ne sait pas … il ne déclare peut-être pas tout … LOL) qui vit sur la bête depuis 15 ans sans y avoir mis un sous (il a du s'associer à Carvalho pour racheter à nanard 50 % de ses parts en 2004). Solution envisagée par nos 2 présidents : emprunter … (tellement facile par les temps qui courent ...) Au passage utile rappel de la situation de 02/2010 où le club avait frôlé la cessation de paiement (après 1 saison sportive catastrophique et 1 autre en cours guère plus reluisante), sans que cela ne déclenche pour autant une quelconque recapitalisation. Le contexte actuel ne va certainement pas favoriser les clubs aux actionnaires sans moyens réels ou déclarés.

C'est sûr qu'en période de crise, mieux vaut ne pas être trop endetté …