Vos Verts de 2016 sont...

Pros | Publié le par Thomas | 35 commentaires
Comme lors des deux éditions précédentes, vous avez été plus de 3 000 supporters à élire vos Verts de 2016. Vous avez ainsi départagé en 12 prix les stéphanois les plus méritants ... et les autres ! 

Le prix Patrick Guillou récompensant le joueur le plus combatif change de main ! Il était squatté par Fabien Lemoine lors des deux années précédentes. Le milieu de terrain ne figure cette année qu'à la troisième place laissant le prix à son précédent dauphin, l'attaquant Kévin Monnet-Paquet. A 28 ans, il a disputé 49 matchs en 2016 et a fait preuve d'une hargne qui lui est caractéristique. Avec 50% des voix, il devance celui qui a rallié le Forez en début d'année, Ole Selnaes (21%).

Le prix Salif Keïta honorant le joueur plus technique reste lui dans les mains de Romain Hamouma ! Malheureusement souvent blessé, l'attaquant de 29 ans demeure l'atout offensif n°1 de l'ASSE tant il est capable de déverrouiller une rencontre en peu de temps. Les statistiques parlent pour lui. Remporter ce prix pour la troisième année consécutive semble être toutefois un signe plutôt inquiétant et éloquent quant au reste de l'effectif. Avec 42%, il devance l'international marocain Oussama Tannane (29%).

Le prix Jean-Pascal Mignot, qui n'est pas très convoité, revient au joueur le plus lent de l'année. Et il n'a fallu que 6 mois à Cheikh M'Bengue pour prouver sa terrible lenteur. Le latéral de 28 ans, arrivé cet été libre de tout contrat, connait un début d'expérience sous le maillot plutôt mitigé. Il obtient 57% des votes devant Théophile-Catherine qui n'est pas en reste (25%).

Le prix Loïc Perrin récompensant le joueur le plus sexy revient à ... Loïc Perrin. Forcément, avec un titre éponyme, personne d'autre ne pouvait espérer le remporter et ce depuis trois ans. Pas même l'ombre d'un concurrent pour celui qui plaît aux femmes, mais aussi régulièrement aux hommes puisque plusieurs magazines gays l'honorent. Avec 76% de voix, le capitaine stéphanois s'impose largement devant Hamouma (8%). 

Le prix Mickaël Dogbé désignant le joueur le plus maladroit revient à Cheikh M'Bengue. La latéral succède à Jean-Christophe Bahebeck grâce à ces centres ........ (quel est l'inverse de millimétrés ?) La concurrence était très dure à ce sujet puisque le norvégien Alexander Soderlund s'en sort avec seulement une poignée de votes en moins. L'ancien rennais obtient 39% quant l'attaquant pointe à 38%. Que ce fut disputé !!!

Le prix Alejandro Alonso n'est lui aussi pas vraiment convoité puisqu'il désigne le joueur le plus souvent blessé. Bien malgré lui, l'attaquant slovène Robert Beric remporte ce prix. Blessé gravement fin 2015, il est revenu en fin de saison 2015/2016 avant d'être gêné à plusieurs reprises par son genou et se faire opérer une nouvelle fois fin 2016. La galère... Avec 48% des votes, il devance Hamouma (46%) qui connait lui aussi parfaitement l'infirmerie de l'Étrat.

Le prix Mickaël Citony récompense le coéquipier modèle, souvent remplaçant mais au comportement exceptionnel. Le double tenant du titre confirme une nouvelle fois cette année son exemplarité et ne lâche pas sa position. Jessy Moulin obtient ainsi 75% des voix, loin devant Brison (16%) qui a quitté le Forez en cours d'année. Le portier remplaçant qui a prolongé son contrat a joué cette saison en Ligue Europa et en Ligue 1, profitant soit d'une suspension, soit d'une blessure du numéro 1.

Le prix Boubacar Sanogo désignant le joueur le plus agaçant revient à ... Oussama Tannane ! Sans conteste, l'international marocain, blessé fin 2016, obtient la palme du joueur le plus énervant. Doté d'un potentiel incontestable, ses mauvais choix ou son caractère sur le terrain agacent les supporters. Avec plus de concentration et/ou d'implication, il deviendrait pourtant incontestablement un élément offensif majeur. En comptant 49% des voix, il devance M'Bengue (35%) qui, lui, est agaçant pour d'autres raisons...

Le prix Pierre-Emerick Aubameyang honore la révélation de l'année. Et c'est le latéral Kévin Malcuit qui succède à Ronaël Pierre-Gabriel. Celui qui a connu une première saison délicate dans le Forez exprime enfin tout son potentiel sur son côté. A l'aise techniquement, il est aussi volontaire et a séduit grand nombre d'observateurs. Avec 66% des votes, il écrase la concurrence. Selnaes, son dauphin, obtient 16%.

Le prix Laurent Paganelli désigne le jeune joueur représentant le plus grand espoir pour l'ASSE. Pour la première année de son existence, il revient à l'attaquant Arnaud Nordin. A 18 ans, ce joueur formé à l'Étrat s'est fait une place dans l'effectif de Galtier profitant des absences de plusieurs attaquants. Buteur pour sa première apparition (contre Lille), il a même été titularisé lors du derby à Lyon. Professionnel depuis fin novembre, il est désormais régulièrement convoqué en équipe première. Il devance le portier Anthony Maisonnial (40%) qui s'est illustré en fin d'année. 

Le prix Dominique Rocheteau récompensant le meilleur joueur de l'année revient à ?? la question semble être ridicule tant il n'y a aucun suspens et aucune discussion possible. Stéphane Ruffier, portier d'une équipe en difficulté fin 2016, marche sur l'eau. Il obtient 92% des suffrages !!! Du jamais vu. Dans une forme internationale qui lui vaut d'être récompensé par diverses distinctions individuelles, le gardien de 30 ans est à un niveau ahurissant. Il a déjà remporté à (presque) lui tout seul des rencontres (cf. ASSE 1-0 Guingamp). Il devance le lauréat de l'année passée, Loïc Perrin (6%).

Le prix Glasgow 1976 nomme le meilleur moment de l'année. Et cette année 2016 a été marqué par deux soirées majeures. Si le derby remporté en février sur le plus petit des scores grâce à la recrue Alexander Soderlund (47%) vous a marqué, c'est bien le renversement de situation sur le terrain d'Anderlecht que vous avez élu comme meilleur moment. Avec 48% des voix, le doublé de ce même Soderlund et le but de Monnet-Paquet vous a rendu ivre de joie et a surtout offert la première place du groupe aux Verts. La récompense ? Ils ont une double-confrontation contre le grand Manchester United. Merci le destin !
Article plus récent chevron_right
CDF : Les vertes iront à Nancy
chevron_left Article plus ancien
Hellebuyck se lance dans la musique
keyboard_arrow_down Commentaires (35) keyboard_arrow_down