Vingt ans plus tard, Moulin revient sur ses débuts à l'ASSE

Pros | Publié le par Faustine | 13 commentaires
C'est presque l'homme d'un club. Si Jessy Moulin a connu quelques aventures loin du Forez, le gardien de but porte depuis presque vingt ans les couleurs de l'ASSE. Dans les colonnes de Maillot Vert, le natif de Valence s'est confié sur ses premiers pas à l'Etrat et sa relation avec Loïc Perrin, un coéquipier forcément devenu ami. 

"Je me rappellerai toute ma vie de ce jour-là. Je suis arrivé en plein été à L’Étrat. Le centre de formation était tout neuf. Ce sont des moments compliqués à vivre surtout qu’il n’y avait pas les mêmes facilités pour communiquer avec ses proches à cette époque. Dans la chambre, il y avait un téléphone qui nous permettait de recevoir des appels mais pas d’en donner. Quand j’avais vraiment besoin de parler avec ma mère, j’allais sur le parking, où il y avait une cabine téléphonique, et j’appelais chez mes parents. Je laissais passer le temps d’une sonnerie et je remontais dans ma chambre. Ma mère avait compris le signal et me rappelait dans la foulée. Vingt ans après, je suis extrêmement fier d’avoir vécu ces moments-là et d’être encore à l’ASSE. Loïc ? En tant que Stéphanois, il ne vivait pas au centre. Je ne le voyais que lors des entraînements. Il avait les mêmes attitudes qu'aujourd'hui : calme; posé, le parfait petit capitaine. Il a toujours été un exemple pour tout le monde sur le terrain. Loïc est devenu un véritable ami, on part en vacances ensemble, nos enfants s'entendent très bien. Il est simple, humble. Je l'admire beaucoup. Travailler tous les jours avec un ami, ça n'a pas de prix."

Photo de Jessy MoulinPhoto de Loïc Perrin
chevron_right Voir la fiche de Jessy Moulin, Loïc Perrin
chevron_left Article plus ancien
Paquiez est déçu
keyboard_arrow_down Commentaires (13) keyboard_arrow_down