Victoire obligatoire pour Bonnet !

Féminines | Publié le par Joris | 6 commentaires

Jérôme Bonnet est revenu en conférence de presse sur le derby de la semaine dernière avant d'évoquer la rencontre très importante de ce week-end face à Issy. 

Malgré la lourde défaite dans le derby, Jérôme Bonnet a à coeur de retenir du positif : "C’était un match particulier, la marche était haute, on jouait une équipe de niveau international. On voulait se mesurer à ce genre d’équipes, on s’est rendu compte qu’on n’avait pas les mêmes armes pour lutter. Maintenant il faut passer vite à autre chose mais il faut quand même s’appuyer dessus pour pouvoir progresser parce que c’est important d’analyser ce genre de matchs pour voir en quoi on a pêché au-delà des choses que l’on connaissait déjà. Cela nous a montré l’écart entre des joueuses formatées à la D1 et les matchs de niveau internationaux. 

J’attaque toujours par les choses positives parce que je pense que c’est important même quand on en prend six pour relever la tête. On pouvait deviner la défaite avant le match, mais c’est le nombre de buts qui peut poser problème. On a eu la volonté malgré tout de repartir de derrière, c’est ce que j’avais demandé aux filles. Il fallait absolument aller dans ce sens-là. Pour exister plus face à ce genre d’équipes, on sait désormais ce qu’il faut améliorer : on a vu que physiquement, techniquement, il y a un écart abyssal pour l’instant, je dis bien pour l’instant, entre ces joueuses et nous. L’idée est de réduire cet écart le plus rapidement possible et de travailler physiquement parce qu’on a vu qu’à ce niveau ce sont des athlètes et rien que par rapport à ça il y a une grande différence. 

On paye malgré tout le fait qu’on n’ait pas joué en compétition pendant dix mois, au-delà de l’écart qu’il peut y avoir entre la D2 et la D1, il y a aussi un écart dans le fait qu’on n’a pas joué en compétition. On travaille dans ce sens pour que cet écart soit vite réduit. Cela va passer par l’enchaînement des matchs et le rythme des rencontres et en ayant en tête que tous les efforts que l’on fait maintenant payeront plus tard."

Pour le coach stéphanois, la rencontre face à Issy doit se solder par une victoire : "Ce qu’on a mis comme intensité contre Bordeaux qu’on n’a pas retrouvé contre l’OL, en mettant ce genre d’intensité et en utilisant mieux le ballon, j’espère qu’on pourra mettre à mal cette équipe d’Issy, qui a pour le moment joué contre des équipes qui lutteront sûrement pour le maintien avec nous. On a peut-être un temps d’avance en ayant affronté des grosses équipes. Il faudra mettre de l’intensité, on est à domicile. Il n’y a pas que l’aspect défensif, il y a l’aspect offensif également, il va falloir marquer des buts pour remporter cette rencontre. On en a marqué un en deux matchs, on en a pris sept. À nous de régler ça et de travailler dans l’aspect offensif pour gagner le match. 

Du côté d’Issy, il y a des joueuses qui connaissent la D1 puisqu’elles sortent d’une saison à ce niveau, elles savent à quoi s’en tenir au niveau intensité, rythme, qualité technique et de vitesse d’exécution. Là-dessus, elles ont peut-être un temps d’avance sur nous, mais notre collectif doit pouvoir les mettre en difficulté par notre utilisation du ballon, par l’animation des couloirs qu’on peut avoir. On ne l’a pas vu jusqu’à présent parce qu’on n’a pas eu l’opportunité de le mettre en place en affrontant des adversaires qui étaient un cran au-dessus. J’espère qu’on verra notre projet de jeu, on a commencé à la percevoir contre Bordeaux ou même les vingt premières minutes contre Lyon, avant de baisser le pied et certainement aussi la tête. 

Il est important de prendre des points, dans notre tableau de marche le match contre Issy doit obligatoirement passer par trois points dans cet objectif de maintien. On n’est qu’à la troisième journée, mais cela nous permettrait de prendre un ascendant psychologique sur ce genre d’équipes, et surtout ça nous permettrait d’avoir quatre points en trois matchs, par rapport au début de calendrier qu’on a, ce serait plus que ce qu’on avait tablé à la base."


10€ sur ZEbet avec le code EVECT10 10€ sur ZEbet avec le code EVECT10

10€ offerts, sans sortir la carte bleue sur ZEbet avec le code EVECT10 !

Photo de Jérôme Bonnet
chevron_right Voir la fiche de Jérôme Bonnet
Article plus récent chevron_right
Formation : Entretien avec Razik Nedder
chevron_left Article plus ancien
Flash : Déplacement à Montpellier limité à 300 !
keyboard_arrow_down Commentaires (6) keyboard_arrow_down