Victime de propos racistes, Denis Bouanga prend la parole

Pros | Publié le | 2 commentaires

Au coeur d'une affaire aussi désolante que pathétique, Denis Bouanga a pris la parole ce soir. Dans un long communiqué publié sur les réseaux sociaux, le Gabonais revient sur la vidéo raciste dont il a été victime. Voici son message.

"Mon père est noir. Ma mère est blanche. Je suis métis. Ma femme est blanche. Mon fils est métis, ma fille est métisse. Nous sommes le fruit du métissage. La race ? Quelle race ? Nous sommes des êtres humains : ce fruit de la tolérance, de la bienveillance, de l’amour. J’ai pris connaissance en fin de semaine d’une vidéo, vidéo nauséabonde, vidéo qui fait peine pour les auteurs. Ça m’a choqué, surpris, mais j’ai le cuir épais. On vit une saison complexe, je vis une saison complexe mais je sais que la terre verte n’a rien à voir avec le racisme, la xénophobie. Ne généralisons pas un fait minoritaire, laissons ces gens dans l’obscurité. 

Je voulais vous remercier pour l’ensemble de vos messages, ça fait chaud au cœur. Je remercie ma direction, mes coéquipiers pour ce soutien indéfectible. Je n’ai aucun esprit de vengeance mais pour dire stop, pour mettre fin à ces messages haineux, faut que la sanction soit exemplaire ! Ne rien faire serait une forme de renoncement. Agir, sanctionner sévèrement est utile, utile pour tous. Enfin, focus sur cette fin de saison: pleinement concentré car au-delà du football, nous avons tous le cœur  vert, ce fameux cœur qui n’est que tolérance, amour, respect et bienveillance. Que vive la tolérance, que vive le métissage, que vive la vie. Encore merci."


10€ sur ZEbet avec le code EVECT10 10€ sur ZEbet avec le code EVECT10

10€ offerts, sans sortir la carte bleue sur ZEbet avec le code EVECT10 !

Photo de Denis Bouanga
chevron_right Voir la fiche de Denis Bouanga
Article plus récent chevron_right
L1 : La bonne affaire des Verts
chevron_left Article plus ancien
Kolodziejczak plus dans les plans de Puel ?
keyboard_arrow_down Commentaires (2) keyboard_arrow_down