Vers une réduction provisoire du salaire des joueurs

Club | Publié le par Paul | 36 commentaires

Réuni ce mardi, le groupe de travail de la LFP a trouvé un accord avec l'UNFP et le ministère de l'Économie et des Finances sur la baisse des salaires des joueurs pour toute la durée de la crise du Covid-19.

En attendant la reconduction des paiements des droits TV, le ministère des finances a acté le principe d'une exonération de charges à venir mais aussi sur celles dues et en attente pour les clubs de football.

En plus de cet arrangement, les clubs en conciliation avec l'UNFP ont obtenu un accord global sur la réduction provisoire des salaires pendant la crise. L'accord présente une réduction soumise à la volonté du joueur ou non de baisser son salaire de manière provisoire. Il appartiendra aux clubs de verser la totalité des salaires non perçus à l'issue de la saison sportive 2019/2020. Ce décalage de trésorerie sur la base du volontariat devrait permettre aux clubs si les joueurs jouent le jeu d'alléger temporairement les charges qu'ils doivent couvrir durant la crise du Covid-19.

  • Quand 70 % du salaire brut mensuel du joueur est inférieur à 10 000 euros, les joueurs conserveront l'intégralité de leur rémunération. 
  • Quand ce pourcentage est compris entre 10 000 et 20 000 €, la baisse sera de 20 %, 
  • Quand ce pourcentage est compris entre 20 000 et 50 000 € de 30 %
  • Quand ce pourcentage est compris entre 50 000 et 100 000 € de 40 %
  • Quand ce pourcentage est au-delà de 100 000 € de 50 %.

Accord sur la baisse du salaire des joueurs :

"Les modalités doivent faire l'objet concomitamment de l'accord individuel du joueur et de la proposition d'un avenant au contrat de travail prévoyant précisément le montant minoré de la rémunération brute mensuelle versé au joueur pour les mois concernés, ainsi que le solde exigible complémentaire du montant de l'allocation sur le dernier bulletin de paie de la saison sportive. Le solde de la rémunération brute mensuelle non versée sera donc exigible et payé sans réserve aux joueurs concernés le mois suivant le dernier match officiel du Championnat de France de L1 ou L2 disputé de la saison 2019-2020, ou suivant la décision de mettre un terme à la saison sportive prise par la LFP. Le solde des rémunérations brutes mensuelles non perçu par les joueurs deviendrait des créances privilégiées dont le paiement devra être assuré en priorité sur tout prochain virement des futurs droits télévisuels enregistré et perçu par la LFP à destination des clubs professionnels"


Article plus récent chevron_right
Jessy Moulin, fidèle au poste
chevron_left Article plus ancien
Dugarry déçu par M'Vila qui "n'assume pas"
keyboard_arrow_down Commentaires (36) keyboard_arrow_down