Ruffier : " La troisième place, on ne va pas se gêner"

Pros | Publié le par Etienne | 0 commentaire
Interrogé au micro de RMC dans Luis Attaque, le portier stéphanois s'est exprimé sur la situation du club : " Ça va très bien. L’équipe marche bien, moi aussi je me sens bien individuellement, il faut que ça continue. Je travaille pour être le meilleur possible. Quand ça marche, tant mieux. On a eu un passage à vide en octobre-novembre, où on encaissait beaucoup de buts en fin de match. C’étaient des moments plus difficiles pour moi. J’ai travaillé pour remédier à ça. 

La troisième place n’est pas l’objectif qu’on a en tête. On ne se dit pas qu’il faut aller chercher la troisième place à tout prix. Mais on a dans l’esprit de prendre match par match, d’engranger le plus de points possibles. Si on arrive à se maintenir à la quatrième place, ce serait énorme pour l’équipe et le club. Mais s’il y a la pace pour récupérer cette troisième place, on ne va pas se gêner, on va y aller."


  

Stéphane Ruffier a ensuite évoqué le mercato stéphanois : 

" Le retour de Josuha, c’est très bien. Même s’il a peu joué à l’Atlético Madrid, il a dû quand même engranger de l’expérience car quand tu t’entraînes avec de grands joueurs, tu progresses. L’arrivée de Benoît est aussi bien pour nous car, avec le départ de Faouzi Ghoulam à Naples, on n’avait plus que Jonathan Brison à gauche. Le poste est doublé. Et puis Benoît a aussi à cœur de rejouer puisqu’il a eu quelques mois compliqués à Kiev. Il a aussi en vue l’équipe de France et le Mondial. Ce sont des joueurs qui ont envie de se relancer et de prouver beaucoup de choses. C’est bien pour nous."


Enfin, il a fait part de ses impressions sur la difficulté qu'a l'AS Saint-Etienne lors des grands tournants de la saison : 

Ce sujet revient souvent. Je ne pense pas qu’il nous manque une culture de la gagne. Contre Paris, on est invaincu depuis deux ans en championnat. On a toujours tenu cette équipe. Saint-Etienne, par rapport à Paris, fait avec ses moyens. Paris a des gros moyens, on en a des beaucoup plus petits. Il nous manque peut-être de l’argent, oui. Fabien Lemoine disait qu’il nous manquait des dollars. Oui, pour rivaliser avec Paris et Monaco dans ce championnat, il nous faut des dollars. "

Photo de Stéphane Ruffier
chevron_right Voir la fiche de Stéphane Ruffier
Article plus récent chevron_right
Stéphane Ruffier évoque l'Equipe de France
chevron_left Article plus ancien
Encore une semaine pour les bonnes affaires
keyboard_arrow_down Commentaire (0) keyboard_arrow_down