Rothen en remet une couche sur les chaussures vertes à l'OL

Insolite | Publié le par Joris | 42 commentaires

Alors que la polémique enfle du côté de l'Olympique Lyonnais depuis que leurs supporters ont affiché une banderole demandant aux joueurs rhodaniens d'arrêter de porter des chaussures vertes, Jérôme Rothen en a remis une couche dans son émission Rothen s'enflamme hier.


L'ancien joueur de football professionnel estime en effet que c'est une faute de la part des joueurs lyonnais ayant porté des chaussures vertes : "C’est un manque de tact, tout simplement. Quand on met les pieds dans une maison comme l’Olympique Lyonnais ou comme n’importe quel club qui peut avoir des rivalités, je pense qu’il faut se renseigner. On a la liste des joueurs qui ont fauté, parce que pour moi c’est une faute. Donc Toko-Ekambi ou Tete, Reine-Adélaïde et Faivre, ok ceux-là ne sont pas formés au club et peuvent se tromper. La seule chose c’est, je pense, que s’ils mettent ces chaussures pendant les matchs ils l’ont aussi fait à l’entraînement. Et comme l’a fait Monsieur Lacombe à une époque avec Sidney Govou, ils ont le droit à une erreur. Le tout c’est d’écouter les anciens qui sont là pour faire durer l’âme d’un club, les rivalités et tout ce qui va avec. [...]


Aujourd’hui, ce message envoyé par la plupart des joueurs c’est que ce n’est pas grave, la couleur verte ceci ou cela ce n’est pas bien grave. Mais où va-t-on ? C’est la dérive de la nouvelle génération et il faut les recadrer ! En effet, pour moi c’est interdit, interdit ! Ce qui me choque plus, ce sont les jeunes formés à l’Olympique Lyonnais comme Lukeba, Gusto ou Cherki. Eux mettent ces chaussures et ne voient pas le problème, mais ils devraient être les premiers à dire à leurs sponsors quand on leur envoie ces chaussures 'Non pas de couleur verte, elle est interdite'. C’est comme ça qu’on a le respect d’un club. C’est comme ça que l’on a le respect des supporters et que tu leur donnes du plaisir. C’est comme ça parce que cette rivalité, ils s’en nourrissent et en ont besoin. L’excitation, à Lyon plus qu’ailleurs, ils ont vécu une saison dernière catastrophique. Et au bout de trois journées de championnat ont leur fait subir cela. Non, stop ! Arrêtez les gars ! Stop ! Ce n’est pas le moment."

Pour Jérôme Rothen, le football a besoin des rivalités comme celle entre l'AS Saint-Etienne et l'Olympique Lyonnais : "On ne peut pas contrarier l’âme d’un club car un club ce sont les salariés, les joueurs, l'administration, le staff, le président, les actionnaires mais c’est surtout les supporters. Eux ils sont là à vie, ils ne sont pas de passage. Il faut aussi leur faire plaisir, et à travers cette couleur verte, je suis désolé mais oui, c’est leur rappeler la rivalité. Certes une rivalité poussée à son extrême mais cette rivalité existe entre Lyon et Saint-Etienne. Et ça, ça se respecte. [...] Quand tu mets le nez à l’Olympique Lyonnais et que tu signes à l’Olympique Lyonnais, tu sais qu’il y a cette rivalité-là, tu sais qu’il y a des choses à ne pas faire. C’est pour cela que je me bats pour que ces rivalités perdurent parce que je pense que c’est aussi la vie d’un championnat, que ce soit en France ou ailleurs. La France a besoin d’avoir des rivalités entre ces clubs-là, entre Lyon et Saint-Etienne, entre Marseille et Paris ou entre Lille et Lens. Et il y en a d’autres comme entre Nantes et Rennes. Je pense qu’on en a besoin. C’est une forme d’excitation et les joueurs doivent se nourrir de cela."


Du côté de Lyon, on réfléchit déjà à repeindre la pelouse en rouge pour ne pas porter préjudice à l’institution...


Article plus récent chevron_right
Après Palencia, Giraudon sous la menace
keyboard_arrow_down Commentaires (42) keyboard_arrow_down