Rocheteau : "Le phénomène vert, cette ferveur partout en France, c'était fou"

Pros | Publié le par Faustine | 78 commentaires
Idole de toute une génération, Dominique Rocheteau s'est longuement livré dans un entretien à L'Equipe. Désormais directeur sportif du club du Forez, l'Ange Vert est notamment revenu sur le meilleur et le pire souvenir de sa carrière.

"Le meilleur souvenir de ma carrière ? La saison 1975-1976. Si elle s'est mal terminée avec cette finale perdue à Glasgow, j'étais en pleine bourre. Le phénomène vert, cette ferveur partout en France, c'était fou. J'avais vingt ans et on était adulés. Je recevais un courrier digne d'une star du rock and roll. Je lisais tout, les déclarations d'amour, les demandes en mariage comme les lettres de supporters aussi, un peu. Je lisais ces lettres, mais je n'y répondais pas trop. Je ne voulais pas rentrer là-dedans et me prendre au jeu. Ma mère les a toutes gardées. Je les relirai, un jour. Le pire souvenir ? Mes blessures qui m'ont privé de la finale de 1976 et de la demi-finale de la Coupe du monde 1986 contre la RFA. Toutes perdues. On a beau aimer le football, cette philosophie véhiculée notamment par Jean-Louis Gasset qui allie le collectif au plaisir et qui a fait la force des Verts, la finalité, c'est la gagne. L'équipe de France vient de le rappeler, en Russie. Je continue pourtant à penser qu'il n'y a pas que ça. C'est pour cette raison que l'équipe des Pays-Bas 1974 reste mon équipe préférée dans l'histoire du football et que Messi, même sans n'avoir jamais gagné la Coupe du monde, est à mes yeux le plus grand joueur de tous les temps."

Article plus récent chevron_right
Deux Verts dans l'Equipe type !
chevron_left Article plus ancien
U17 : Double succès face au MHSC
keyboard_arrow_down Commentaires (78) keyboard_arrow_down