Rocha-Santos raconte sa venue dans le Forez

Anciens Verts | Publié le par Tibo | 2 commentaires
Elevé par sa grand-mère au Cap-Vert, Kenny Rocha-Santos a quitté son pays natal pour rejoindre sa mère à Paris, mais il n'est pas resté très longtemps dans la capitale, comme il le raconte dans l'Est Républicain

"Je me suis d’abord installé chez ma mère mais ça n’a pas duré longtemps. Au bout de trois semaines, je suis parti à Saint-Etienne pour un essai. Au bout du deuxième entraînement, l’ASSE m’a demandé de rester deux semaines de plus et j’ai fini par intégrer le centre de formation."

Le jeune milieu de terrain a connu des débuts difficiles à Saint-Etienne, qui lui ont permis de développer ses qualités sur les coups de pied arrêtés : "J’ai toujours aimé frapper les corners, les coups francs et même les penaltys. Juste après mon arrivée à Saint-Etienne en provenance du Cap-Vert, je suis resté un an sans pouvoir jouer en compétition à cause de problèmes administratifs à régler. C’était dur pour moi. Chaque week-end, quand les copains partaient pour leur match, je prenais un ballon et j’allais évacuer ma frustration en allant tirer des coups de pied arrêtés."

L'ancien Vert fut d'ailleurs proche d'ouvrir son compteur but en Ligue 2 contre Rodez, sur un coup-franc qui a flirté avec la lucarne. 
Article plus récent chevron_right
Le TFC amputé de dix joueurs pendant la trêve
chevron_left Article plus ancien
Le bilan de la trêve internationale
keyboard_arrow_down Commentaires (2) keyboard_arrow_down