Retro (Partie 1) : La passion fait de nous un peuple sans raison.

Pros | Publié le par Tibo | 21 commentaires
Samedi 17 Février 2007, l'AS Saint-Etienne reçoit le Stade Rennais, les Green Angels fêtent à l'occasion de cette rencontre, les 15 ans du groupe résident en Kop Sud. Le 4e numéro de Culture-Tribunes consacre un reportage à cet événement, séquence "vintage" sur Evect. Les groupes Français ont vu de nombreux groupes Ultra' apparaître au début des années 90 et Saint-Etienne ne déroge pas à la règle puisque Magic Fans (1991) et Green Angels (1992) ont pris précisément position dans le "Chaudron" de Geoffroy-Guichard à cette époque (d'abord au Kop Nord puis au Kop Sud pour les GA92). La venue de Rennes en terre Forézienne coïncide donc avec la célébration du 15ème anniversaire des Green Angels. 

Premier fait marquant de la soirée, l'animation des "green" commence dès l'ouverture des portes de l'antre des verts. L'art urbain est au rendez-vous, puisqu'une douzaine d'artistes investit la pelouse pour réaliser dans l'instant une fresque d'une bonne soixantaine de mètres de long sur 5 mètres de haut. Les émanations de bombes se prolongent pendant près d'une demi-heure pour laisser place, une fois retombées, à un "GREEN ANGELS" massif frappé des armoiries de la ville.

Green Angels 15 ans

Toujours lors de l'échauffement, le spectacle se déplace du terrain vers les travées du Kop Sud où est hissée une grande voile "15 ans" : l'ensemble dans un style "Hip-Hop" assez récurrent et propre au groupe stéphanois. Les joueurs participent également à la fête en arborant des t-shirt "15 ans - Merci les Green".
Pourtant, il va de soi que le gros morceau reste encore à venir. Petit à petit, les Green Angels mettent en place leur animation principale en disposant des grands cartons partout dans leur tribune. Quelques minutes plus tard, il est enfin temps que le Kop Sud dévoile sa surprise sur la bannière : "Depuis 15 ans, la passion des verts fait de nous un peuple sans raison".

GA 15 ansTrès ambitieuse du fait de sa complexité, elle consiste en une mosaïque de près d'un millier de cartons formant leur emblème principal, une tête de Cochise. L'ensemble met inévitablement un certain temps à bien se positionner mais au final l'effet est impressionnant, tandis que le texte du message reprend une devise traditionnelle du groupe. En face, les Magic Fans sous forme de rappel à l'ordre, affichent leurs interrogations quant aux conclusions très actuelles des bien pensants du monde du football moderne : "conflits d'intérêts, dopage, investissements obscurs : les ultras sont-ils le fléau du foot ???"

La seconde partie prochainement sur Evect.fr.
Article plus récent chevron_right
Les joueurs tapent à votre propre porte
chevron_left Article plus ancien
La Côte d'Ivoire dos au mur
keyboard_arrow_down Commentaires (21) keyboard_arrow_down