Ramos pense savoir comment canaliser Khazri

Pros | Publié le par Tibo | 17 commentaires
Georges Ramos, ancien arbitre Français à son avis sur le cas Wahbi Khazri qui donne bien du fil à retordre aux arbitres de la Ligue 1. Surnommé "le shérif" par certains joueurs, il regrette la tournure prise par l'arbitrage et fustige notamment le manque de dialogue dans les colonnes du Progrès :

« Sans aucune prétention, j’aurais résolu le problème avant. Un garçon comme Khazri me fait penser à Eric Di Méco. Il avait déclaré : “M. Ramos est l’un des seuls à pouvoir me canaliser.” Lorsqu’il commençait à s’énerver, j’employais un langage assez cru : “Éric, tu commences à me passer les c…, joue au football, sinon…” Comme c’était un garçon intelligent, il revenait me voir en me disant : “J’ai compris.” Manu Amoros, c’était pareil. Il suffisait de quelques mots en espagnol pour me le mettre dans la poche. Cantona aussi, il fallait savoir le prendre.Ne pas y aller en montrant les dents, mais au contraire avec le sourire et un discours qui l’incite à changer d’attitude, du style : “Fais leur voir ce dont tu es capable.”

Jean-Louis Gasset, pour qui j’ai beaucoup de respect, a dû parler à Khazri. Mais c’est un impulsif. Alors, il faut le calmer par le dialogue. Lui dire qu’il a les moyens de bien jouer au football. Lui demander d’arrêter de réclamer des fautes ou de se rouler par terre. Aujourd’hui, c’est un constat et pas une critique. Les arbitres ne savent pas ce qu’est le dialogue. À l’époque, il y avait déjà de grands joueurs français : Zizou (Zidane), Trézéguet, Henry et des stars étrangères dans le championnat français : Waddle, Rudi Völler, Klinsmann, George Weah, Rai qui avaient tous de fortes personnalités. La différence, c’est qu’aujourd’hui, les arbitres sont guidés par l’appât du gain, par le fric. Tout marche par le copinage. Ça me turlupine parce que j’aime l’arbitrage. Et je suis déçu de la tournure qu’il prend. Vous n’avez qu’à regarder le nombre de matches européens qui sont attribués à nos neuf arbitres internationaux. Il nous manque des hommes qui ont du charisme. »
Photo de Wahbi Khazri
chevron_right Voir la fiche de Wahbi Khazri
Article plus récent chevron_right
N2 : Penalty, vraiment ?
chevron_left Article plus ancien
U19 : Abi et Bajic se contentent du nul
keyboard_arrow_down Commentaires (17) keyboard_arrow_down