Que sont-ils devenus : avec Gabay Allaigre

Formation | Publié le par Faustine | 0 commentaire

Chaque saison, ils sont plusieurs jeunes joueurs à signer professionnel à l'ASSE. Mais si certains finissent par atteindre leur rêve, beaucoup n'ont pas cette chance et quittent le club sans avoir pu découvrir la Ligue 1 sous les couleurs stéphanoises. Parmi eux, Gabay Allaigre, latéral droit, désormais 20 ans. EVECT est allé à sa rencontre pour avoir de ses nouvelles.

Tout d'abord, peux-tu rappeler aux personnes qui ne suivent pas la formation quel a été ton parcours à l'ASSE ? 

J'ai quitté l'AS Valence en 2013 pour rejoindre l'ASSE et intégrer le groupe U15 en tant qu'attaquant. Au fur et à mesure des saisons et au vu de mon profil, j'ai poursuivi ma formation au poste de latéral droit. J'ai quitté l'ASSE à 18 ans et j'évolue actuellement à l'Andrézieux-Bouthéon FC.


Quel est ton plus beau souvenir sous les couleurs vertes ? 

J'ai beaucoup de bons souvenirs mais j'en retiens surtout deux. Mon but qui offre la victoire dans le Derby à Lyon lors de ma première année à l'ASSE et j'ai été également profondément marqué par l'engouement des supporters stéphanois, notamment lorsque des centaines d'entre eux nous ont encouragé des quarts de finale jusqu'à la fin de l'aventure en finale du championnat de France U17 face au PSG lors de la saison 2015-2016.


"Très vite, l'ambition de rebondir a pris le dessus"


Comment as-tu vécu ton départ de l'ASSE ? 

Je ne suis pas de nature à baisser les bras... Alors certes, il y a eu beaucoup de déception mais très vite, l'ambition de rebondir a pris le dessus. Je suis fier de la manière dont j'ai été formé en tant que joueur mais également en tant qu'homme. 


Wesley Fofana ou Charles Abi évoluent désormais en L1. Tu es toujours en contact avec certains de tes anciens coéquipiers ? 

Oui, je suis toujours en contact avec des joueurs, notamment Nathan Crémillieux. Nous jouions ensemble à Valence puis nous avons rejoint l'ASSE en même temps. Malgré le temps et les changements, nous gardons des liens très forts. 


Aujourd'hui, tu évolues en N2 avec l'ABFC. C'est une satisfaction pour toi ? 

Oui, c'est une satisfaction de jouer dans un championnat comme celui-ci. De plus, Andrézieux est un très bon club avec des installations dignes du monde professionnel.


Qu'est-ce qu'on peut te souhaiter pour la suite ? 

À court terme, je souhaite le maintien en N2 avec Andrézieux. Pour la suite, je suis encore jeune et j'aspire à connaître les niveaux supérieurs.


Bonne chance Gabay !

Article plus récent chevron_right
Le #TournoiEVECT : H. Revelli VS Aubameyang
chevron_left Article plus ancien
Bonnevay l'emporte à La Grande-Motte
keyboard_arrow_down Commentaire (0) keyboard_arrow_down