Que risque le club s'il refuse de jouer la finale de CdF ?

Pros | Publié le par Grégory | 37 commentaires

Alors que la finale de Coupe de France semble prendre le chemin du huis clos, de plus en plus de voix s'élèvent dans le camp stéphanois pour refuser de jouer sans supporters. Mais que risque le club si ce scénario venait à se confirmer ?

Tout le peuple Vert rêvait de cette finale au Stade de France, mais prévue début août à huis clos, la rencontre a perdu tout son charme. Ce samedi, Roland Romeyer a élevé la voix déclarant ne pas souhaiter d'une finale sans supporters.

Dans les colonnes de l'Equipe ce lundi, Bernard Caïazzo lui apporte son soutien : "Sans public, le sport n'est plus un spectacle vivant. Le seul grand match à gagner, c'est celui contre le Covid-19." Le scénario d'un refus de jouer cette finale prend donc de l'ampleur. Dans ce cas, l'article 10.2 du règlement de la Coupe de France prévoit que : 

"1. Tout forfait déclaré après les délais prévus ci-dessus ou sur le terrain peut entraîner, en plus du remboursement des frais et de l’amende, une interdiction de participation dont la durée sera déterminée par la Commission compétente.


 2. Toute équipe abandonnant la partie est considérée comme ayant déclaré forfait sur le terrain et perd tout droit au remboursement des frais et à la part de recette qui sont consignés. 


3. Un club déclarant forfait ne peut organiser ou disputer le jour où il devait jouer un match de Coupe un autre match (sauf équipes inférieures), ni prêter ses joueurs pour une autre rencontre sous peine de suspension du club et des joueurs. 


4. En cas d’infraction, le club ne pourra prétendre aux retombées issues des contrats passés par la FFF avec les partenaires de l’épreuve. Par ailleurs, des sanctions pourront être prononcées par la Commission d’Organisation, conformément aux dispositions de l’article 200 des Règlements Généraux."


Un forfait qui aboutirait donc à une défaite sans exclusion pour les prochaines éditions. Le club ne serait également pas éligible à la prime de 2 065 000€ pour le vainqueur, ou 1 515 000€ pour le finaliste. Mais alors que cette finale est la seule issue possible pour être européen la saison prochaine, l'ASSE peut-elle se permettre de ne pas jouer la rencontre ? Affaire à suivre ... 

Article plus récent chevron_right
Peureux, démago... Romeyer épinglé par Riolo
chevron_left Article plus ancien
Une reprise des entraînements le 29 juin ?
keyboard_arrow_down Commentaires (37) keyboard_arrow_down