"On espère redémarrer une série positive face aux Stéphanois"

Pros  #ESTACASSE | PubliĂ© le par Tibo | 3 commentaires

Avant la rencontre de ce dimanche 15h00 contre l'ESTAC, nous avons posé trois questions à Guillaume du média Le Café Troyen. L'occasion d'en savoir plus sur l'adversaire, ainsi que sur le regard des Aubois sur la situation de l'ASSE.

Est-ce que vous pouvez nous donner des nouvelles des anciens Verts : Laurent Batlles et Dylan Chambost. Comment sont-ils perçus dans l'Aube ?
Ils vont bien, on en prend soin ! Pour Lolo, la mise en route a été assez rapide. Arrivé en 2019, il a tâtonné une dizaine de match avant de trouver la bonne formule. On a commencé à jouer les premiers rôles en L2 puis le championnat a été stoppé brutalement par le COVID laissant Lens et Lorient (à deux et trois points) monter. L’année dernière, c’était un véritable récital avec cette formule hyper-offensive et efficace trouvée après une expulsion rapide d’un de nos défenseurs. Le jeu de l’équipe a été loué dans toute l’Europe et c’est une juste reconnaissance pour notre tacticien. Cette année, il a su apporter les modifications nécessaires à l’effectif et à la façon de jouer pour essayer de tirer notre épingle du jeu en L1. Pour l’instant, ça passe. On verra si son discours passera toute la saison mais on est confiant.

chevron_right À lire aussi
Chambost "heureux" d'affronter les Verts

Pour Dylan c’est autre chose. Arrivé timidement dans les bagages de Lolo, il a mis un peu plus de temps pour se faire voir dans l’effectif troyen. Sa première saison n’a pas été plus convaincante que ça. Par contre, l’année dernière avec ce titre de champion, il s’est régalé, a régalé ses partenaires et nous a régalé, nous supporters. Il était positionné à la pointe du losange au milieu de terrain en soutien de l’attaquant de pointe à qui il a distribué un paquet de caviar. Son pied gauche est doux et soyeux et sa vision du jeu a fait des étincelles. Cette saison, c’est beaucoup plus compliqué. Les exigences de la L1 constituent pour l’instant une marche trop haute pour qu’il soit titulaire. Mais il ne semble par résigné et bosse à l’entraînement pour hausser son niveau de jeu et postuler à une place de titulaire. Il a d’ailleurs distillé une passe décisive lors de la J1 face au PSG. Donc il en est capable.

Quels sont les points forts et faibles de cette formation troyenne ?
On a pas mal de petites faiblesses qui sont sûrement travaillées aux entraînements. On éprouve cette année des difficultés sur coup de pied arrêté défensif. On est d’ailleurs l’équipe qui a encaissé le plus de but sur corner. C’était aussi un peu le cas l’an passé en L2 et même sur le plan offensif car on a passé une saison entière sans marquer sur corner. On en a déjà mis deux cette année donc offensivement, ça a l’air d’aller mieux. On peut aussi pointer du doigt notre maîtrise du ballon. On possède le plus faible taux de possession de L1. Pourtant, on ne concède par énormément d’occasions de buts, heureusement ! Donc laisser les adversaires avoir le ballon ne nous dérange pas s’ils ne savent pas quoi en faire.

Pour nos points forts, on peut revenir sur ce taux de possession justement. Malgré nos faibles temps avec le ballon dans les pieds, on réussi à être efficace et à marquer avec peu d’actions franches. En l’absence d’un vrai buteur, plusieurs joueurs sont capables de marquer et les défenseurs adverses ne peuvent pas uniquement se concentrer sur un seul joueur. Sur 13 buts marqués, on a sept buteurs différents. On marque peu mais tout le monde peut se montrer dangereux.
On reste une équipe difficile à jouer (en espérant que la claque reçue à Lens soit un accident). En début de saison, on a souvent ouvert le score avant de se faire rejoindre (voir de s’incliner). Dernièrement, on était dans la réaction avec cette victoire à Reims et ce nul contre Rennes tout ça après avoir pris le premier but. On espère vraiment redémarrer une série positive face aux Stéphanois.


Quel regard portez-vous sur l'ASSE et où voyez-vous les Verts finir cette saison ?
C’est un des clubs historiques de notre belle Ligue 1. Mais sa grande époque semble révolue. Mes premiers souvenirs de l’ASSE datent de la fin des années 90, lorsque l’ATAC recevait l’ASSE en D2. On sentait bien avec la ferveur et l’émulation de ces matchs que ce club n’était pas à sa place en Deuxième Division. Alors les voir en mauvaise posture cette année ne nous réjouit pas plus. Ce n’est pas pour dénigrer d’autres clubs mais Brest, Metz, Lorient, Clermont ou nous, ça semblerait plus logique de les voir dans cette position de relégable. Cette première victoire face à Clermont va peut être lancer la saison des Verts. Il va falloir être plus que vigilant du côté troyen car une défaite permettrait aux Stéphanois de recoller à un point. Une victoire troyenne et on prend sept points d’avance. C’est le fameux genre de match à « 6 points ».
Je les vois se sauver mais lutter jusqu’au bout pour éviter cette relégation. Car leur début de saison est plus que compliqué. On espère vraiment rejouer contre les verts l’an prochain, en L1 évidemment !


Retrouver Le Café Troyen :
Sur Twitter : @LeCafeTroyen
Sur Facebook : @LeCafeTroyen


keyboard_arrow_down Commentaires (3) keyboard_arrow_down