Pourquoi deux salles deux ambiances entre l'ASSE et Bordeaux en L2 ?

Pros | Publié le par Joris | 5 commentaires

Deux clubs historiques du championnat de France de Ligue 1 ont été relégués en Ligue 2 la saison dernière, les Girondins de Bordeaux et l'AS Saint-Étienne, à l'issue des barrages face à Auxerre pour les Verts.

Si l'été a été très agité du côté des Girondins de Bordeaux avec l'assurance de ne pas être rétrogradé plus bas la semaine de la reprise seulement, cela a été plutôt calme en coulisses à l'AS Saint-Étienne malgré de nombreux mouvements sur le marché des transferts. Après 15 journées disputées,  les Verts pointent à la dernière place du classement avec 11 petits points tandis que les Girondins de Bordeaux sont quant à eux seconds avec 28 points au compteur. 

Dans l'émission Ligue 2 BKT le debrief sur RMC, David Guion l'entraineur des Bordelais a été interrogé sur ce différentiel de forme entre les deux formations descendues de Ligue 1. Ce dernier a livré quelques clés, en s'exprimant exclusivement sur son club : "Ce n'était pas une crainte (de faire un début de saison compliqué, ndlr) à partir du moment où je suis parti avec tous les gamins et que je savais que quatre ou cinq garçons allaient pouvoir les encadrer. J'avais confiance aussi dans le travail de mon staff. Je voulais voir mes joueurs dans le contexte de la Ligue 2 que je connais assez bien. À aucun moment je n'ai abordé cela avec de la crainte mais plutôt avec de l'envie de voir mes joueurs au contact de cette difficulté là.

Notre grande victoire du début de saison est l'élan populaire qui s'est créé. Il y avait une rupture la saison dernière avec nos supporters. C'était l'objectif que j'avais fixé à mes joueurs juste avant le match face à Valenciennes, le premier match de la saison. Une union, une communion se sont installées avec nos supporters. Quelque chose de très agréable s'est mis en place mais tout ça c'est grâce à l'état d'esprit des joueurs. Les supporters se sont reconnus dans les valeurs qu'ils ont dégagées, on assiste à de superbes ambiances au stade, c'est là qu'on voit qu'on est dans un club historique
."

La reconnexion avec le public était souhaitée à l'AS Saint-Étienne également et semblait avoir eu lieu avec le soutien indéfectible des supporters à l'extérieur puis à domicile une fois les huis clos purgés. Néanmoins, cela ne suffit pas à l'ASSE pour apparaître à une place digne de son standing à la coupure. 


Article plus récent chevron_right
Un ancien Vert sur le banc du SCO Angers
keyboard_arrow_down Commentaires (5) keyboard_arrow_down