Pour Bouzaabia, la règle c'est pas plus d’un kilo durant la trêve !

Formation | Publié le par Tibo | 21 commentaires
Tarak Bouzaabia est le médecin de l'AS Saint-Etienne depuis plusieurs saisons désormais. Interrogé sur l'utilité de la trêve hivernale, le "doc" des Verts a cité de nombreux bienfaits dans les colonnes du Dauphiné Libéré, révélant au passage le contrat moral avec les joueurs, pas plus d'un kilo au moment de revenir à l'entraînement :

"La trêve a un bienfait sur le plan physique et psychologique, c’est évident. Physiquement parce que les joueurs ont de la "bobologie" : des tendons, des adducteurs qui sifflent après des mois de novembre et décembre éprouvants en raison des conditions climatiques, des terrains, souvent lourds et gras. Les organismes sont mis à rude épreuve. Ils ont besoin à un moment donné de récupérer des efforts consentis depuis le mois de juillet. La trêve permet aux joueurs de se régénérer, de s’oxygéner musculairement.

Ensuite, elle a un impact psychologique car c’est le moment où l’on se retrouve dans un climat familial. Je ne nous vois pas disputer des matches durant cette période comme en Angleterre !

Après, sur le plan diététique, les joueurs ont un seul impératif : on a un contrat moral sur la prise de poids, pas plus d’un kilo !

Mais il ne faut pas leur enlever ce que j’appelle l’aliment plaisir. On ne peut pas leur demander d’être de vrais ascètes car l’arrêt des entraînements augmente leur appétit. Par habitude, par réflexe, ils se régulent naturellement. Mais je ne leur interdis rien car manger un tacos de temps à autre leur fait du bien à la tête."
Photo de Charles Abi
chevron_right Voir la fiche de Charles Abi
Article plus récent chevron_right
A mi-saison, deux Verts dans l'équipe type !
chevron_left Article plus ancien
CDF : Ce sera sans Selnaes
keyboard_arrow_down Commentaires (21) keyboard_arrow_down