Piazza remue le couteau dans la plaie

Anciens Verts | Publié le par Tibo | 33 commentaires
Oswaldo Piazza avait largement oeuvré à la venue de Javier Pastore à Saint-Etienne, alors que le futur grand joueur Argentin évoluait en seconde division Argentine, dans un club partenaire de l'AS Saint-Etienne : Talleres Cordoba. A l'époque, l'ASSE n'avait pas donné suite à son essai, jugeant avoir l'équivalent dans son centre de formation... 

« L’ASSE avait noué un accord avec le club de Talleres Cordoba qui évoluait en D2 argentine. En 2006, nous avions fait venir en France cinq joueurs de 17 ans. Ce n’est pas moi tout seul qui les ai choisis. Je l’avais fait en concertation avec les entraîneurs de Talleres. À différents postes, on avait choisi des joueurs qui pouvaient faire la différence. Lorsque Pastore est venu en stage à Saint-Etienne, j’ai entendu dire qu’on avait déjà l’équivalent au club. Mais je ne veux condamner personne. Il est difficile de se projeter sur un joueur de 17 ans. En Argentine, on transfère des joueurs qui ne sont pas encore « finis ». Peut-être aussi que quand il est venu ici, il n’a pas réalisé un énorme stage. Mais c’était gratuit. Talleres ne demandait rien. Il n’y avait pas de transfert à payer. Il suffisait juste de régler sa chambre au centre de formation et ses repas. Est-ce que je suis surpris par sa carrière ? Non parce que je croyais en lui. Il avait un truc en plus. J’ai encore parlé avec Javier récemment. Il m’a raconté son voyage à Las Vegas. C’est un garçon super. » 
Article plus récent chevron_right
Pogba l'annonce : Galtier peut compter sur lui
chevron_left Article plus ancien
EDF : Deux anciens verts marquent
keyboard_arrow_down Commentaires (33) keyboard_arrow_down