Piat : "Peut-être qu'on a fait fausse route"

Pros | Publié le par Grégory | 15 commentaires

Dans les colonnes de l'Equipe ce lundi, Philippe Piat co-président de l'UNFP s'est exprimé à propos de l'arrêt des championnats, réagissant notamment aux propos tenus par Jean-Michel Aulas qui a affirmé "on est vraiment trop cons".

"Si tout le monde reprend et pas nous, la question peut se poser. Pourquoi les autres et pas nous ? Après je ne sais pas dans quelles conditions cela va reprendre en Espagne, si les autres pays ont été aussi attentifs que nous aux problème sanitaires. Il n'y a pas eu non plus les mêmes prises de position du gouvernement à l'étranger. C'est l'avenir qui dira qui a eu raison, qui a eu tort. Pour moi, il y a toujours un danger et il faut qu'il soit soupesé. Il y a la question des tests qui est primordiale. Chez nous, on n’avait pas l’assurance d’être testés régulièrement. On ne peut pas favoriser une population par rapport à une autre sous peine de passer pour des privilégiés. 

chevron_right À lire aussi
La Ligue 1 reprendra le 23 août

Et puis, tester avant tous les matches et tous les entraînements, c’est une chose. Mais qu’est-ce qui arrivera si on a des cas positifs ? On verra à la fin si on est des cons. C’est l’avenir qui nous le dira. Mais il y a un élément capital qui a joué sur l’arrêt de la L1. La LFP était prête à reprendre le 17 juin. C’est le courrier de Canal + annonçant la rupture du contrat sur les droits télé(le 30 avril), peu avant un conseil d’administration, qui a été la goutte d’eau. Et ce même si le Championnat allait au bout. Si c’était pour reprendre avec le risque sanitaire, à huis clos et sans l’argent des droits télé, certains se sont dit, à quoi bon ?(...) Peut-être qu’on a fait fausse route. Mais on le saura à la fin."

Article plus récent chevron_right
Fabrice Grange, le favori d'Anthony Lopes ?
chevron_left Article plus ancien
Mercato : Arsenal veut aussi Wesley Fofana
keyboard_arrow_down Commentaires (15) keyboard_arrow_down