Nedder : "On paye cash ce but de Bourgoin"

Formation | Publié le par Paul. R | 7 commentaires

Interrogé après la défaite de son équipe face à Bourgoin (0-1) ce dimanche, Razik Nedder regrette l’adversité proposée au Stade Salif-Keïta même s’il aurait souhaité que ses joueurs se montrent plus patients en fin de rencontre. 

Razik Nedder : "Je n’ai pas le souvenir que notre adversaire a une action dangereuse sur la rencontre, on savait qu’ils pouvaient nous punir sur les coups de pied arrêtés. Le savoir c’est une chose... je trouve qu’on lâche le marquage assez facilement sur le but. Dans le jeu tu dois gagner et à ce moment là, ce but sur corner est anecdotique. Ce qui est difficile aujourd’hui c’est que j’aimerais bien connaitre le temps de jeu effectif sur ce genre de match face à une équipe qui refuse le ballon, qui refuse de jouer et qui reste au sol, avec ces choses là, le temps de jeu effectif est faible. Malgré tout, l’idée en seconde période c’était d’avoir un peu moins de monde derrière face à une équipe qui n’attaquait pas, on a voulu mettre un joueur de plus au milieu et faire jouer Mathys (Saban) plus proche du but. C’était notre volonté d’avoir un peu plus de densité de notre côté vu que cela jouait très regroupé en face. 


On a essayé de forcer le destin et de mettre du rythme dans la passe, mais plus le match passait, plus les garçons devenaient impatients, on a perdu notre football dans une fin de match, où il aurait fallu avoir un peu plus de calme et plus de sérénité malgré la nervosité que génère l’adversaire sur un match comme celui-là. C’est la difficulté de cette poule avec des équipes qui jouent bas contre nous et t’attendent. On a manqué d’efficacité sur des occasions nettes et sur des actions franches. Quand tu ne tues pas le match avec ces équipes réserves, souvent derrière tu passes à la caisse. On a accéléré dans l’intensité, mais il y avait tellement de fautes dans cette fin de match, j’ai trouvé les joueurs impatients dans le dernier geste, on doit être plus sereins, plus calmes. Dans ces moments là, on doit garder de la lucidité. 


C’était le leader... après c’est leur football, ça leur réussi, ça ne changera pas notre manière de faire, on doit être meilleurs et plus efficaces. La saison est encore longue, la poule est difficile, je ne pense pas qu’une équipe fera cavalier seul devant, à nous de réussir à faire une série pour se sécuriser et remonter au classement afin de se positionner sur la première partie du championnat. Cette année, il y a cinq descentes de base, ça fait beaucoup. Et puis à chaque fois qu’il y aura une descente de N2 dans notre région, ça rajoutera une descente en N3. Il peut y avoir 6 ou 7 descentes descentes cette saison, ça ferait la moitié de la poule donc il faut regarder devant oui mais aussi derrière. 


On a réussi à monter Aïmen (Moueffek) et Ayman (Aiki) aussi en terme de temps de jeu. Il (Aiki) avait joué un petit peu hier, il a fait une heure aujourd’hui, il y a des bonnes choses, j’ai trouvé que nous étions fluides avec de la qualité technique, malgré la défaite j’ai pris du plaisir à voir jouer mon équipe, notamment sur la première période. Après, on paye cash ce but."


keyboard_arrow_down Commentaires (7) keyboard_arrow_down