Nanard contre Cotret

Club | Publié le par Tibo | 35 commentaires
Bernard Caïazzo poursuit sa campagne médiatique pour le syndicat "Première League". A défaut de défense les intérêts de l'AS Saint-Etienne après le derby, Nanard a d'ailleurs partagé le verre de l'amitié avec Jean-Michel Aulas, pendant que Bereta se faisait agresser au sortir de Gerland...
Qu'importe, pour le co-Président des verts, la cible c'est Guy Cotret, président de l'AJ Auxerre et de l'UCPF. Sur le site de l'Equipe, il y va franco pour dénoncer l'attitude de son homologue. 

"Ce référé inutile, stupide et perdu par l’UCPF a pour conséquence de faire capoter une négociation qui était proche d’aboutir. La L1 a été obligée de prendre ses distances avec la L2. Guy Cotret en porte la lourde responsabilité. Tout, dans son attitude, montre qu’il n’avait guère envie d’accepter un compromis. Sinon, comment expliquer son agressivité permanente dans les réunions ? Comment comprendre son activisme médiatique et, surtout, l’absence de communication avec ses collègues de Ligue 2 qui ignoraient sa stratégie judiciaire. Dans ce contexte, les clubs de Ligue 1 ne souhaitent plus poursuivre les négociations. Et peu importe les conséquences. Ils ont décidé de renoncer à accorder à la Ligue 2 les garanties financières sur la période de dix ans, précédemment évoquée. Je le regrette profondément, mais il s’agit de la position unanime de Première Ligue. Nous irons jusqu’au bout des procédures judiciaires."

La guerre fait donc toujours rage entre la Ligue 1 et la Ligue 2. Caïazzo voulant absolument imposer un modèle à l'anglaise, ou encore à l'Italienne comme il le déclare lui-même. Alors que pourtant, il évoque souvent le modèle Allemand. 
Article plus récent chevron_right
Galtier heureux pour Perrin, mais...
chevron_left Article plus ancien
Marseille s'entraîne avec une équipe en moins
keyboard_arrow_down Commentaires (35) keyboard_arrow_down