N2 : Une défaite et des regrets

Formation | Publié le par Paul | 9 commentaires
En déplacement à Colomiers pour le compte de la 7ème journée de National 2, les hommes de Laurent Battles se sont inclinés sur le score de 3-2. Une première défaite depuis 5 rencontres. Les Verts pointent à la 6ème place du classement.

La composition des Verts : Crémilleux, Panos, Cabaton, Fofana, Pétrot, Martin-Pichon, Camara, Chambost (66' Benkhedim), Abi, Dias Gonçalves (81' Valbon), Ghezali (81' Fleury).

Le match avait pourtant bien débuté, avec une entame qualitative des Stéphanois, venus à Colomiers pour ramener quelque chose dans un stade qui fêtait son inauguration hier soir.
Rapidement Clément Cabaton est expulsé (18'), les verts solidaires , parviennent malgré cette infériorité numérique à ouvrir la marque par Martin-Pichon sur un retour de CPA (22'). Un avantage de courte durée puisque les locaux parvenaient à égaliser à peine 2 minutes plus tard (24').
Les Verts ne se laissaient pas décourager et par l'intermédiaire de Chambost reprenaient l'avantage sur un joli mouvement collectif (29'). Courageux mais en difficulté à 10, les Verts se faisaient une nouvelle fois rejoindre juste avant la pause (38'). 2-2.
En fin de match, sur une action que Laurent Battles qualifie d'anthologie (88'), Colomiers trouve la lucarne de Crémilleux pour remporter ce match.
Frustrant pour des Stéphanois combatifs qui pouvaient espérer mieux quant à la physionomie de cette rencontre.

Contacté par téléphone hier soir, le coach Laurent Battles louait le courage et l'abnégation de ses joueurs et regrettait de ne pas avoir ramené au moins un point de ce déplacement contre le nouveau leader du championnat. 
Laurent Batllès : "C'est regrettable, les joueurs méritaient de ramener un petit quelque chose. Quand on voit le match qu'ils ont fait à 10 contre 11 et ce qu'ils ont montré ce soir, j'ai forcément des regrets pour eux. Je suis très fier de l'attitude de mon équipe, qui a été exemplaire. La déception est comptable, pas humaine. Il y a ce but d'anthologie pleine lucarne en fin de match contre lequel on ne peut rien faire, les deux premiers sont évitables, mais à 10 contre 11, je me répète, je suis très fier du match que mon groupe a réalisé."
Article plus récent chevron_right
#ASSESMC : Les notes de la presse
chevron_left Article plus ancien
Debuchy, la rechute !
keyboard_arrow_down Commentaires (9) keyboard_arrow_down