Monnet-Paquet a la polyvalence en lui

Pros | Publié le par Tibo | 25 commentaires
Utilisé un peu partout sur le terrain, Kevin Monnet-Paquet se fixe deux limites, le poste de gardien de but et le poste de défenseur central. Dans les colonnes du Progrès, il évoque cette polyvalence qui le caractérise et qui n'est pas nouvelle chez lui, au contraire : 
"J'avais déjà ça en moi lorsque j'étais jeune. J'ai toujours occupé plusieurs postes. C'est surtout l'idée d'aider l'équipe d'une manière différente. Après, en professionnel, c'est autre chose. Avec l'expérience, j'ai su m'adapter. C'est bien pour moi. Il vaut mieux être sur le terrain qu'ailleurs. Je ne pose pas trop de questions. Et puis, j'aime faire des efforts et avoir une réflexion collective. C'est comme ça que je prends du plaisir."

A Nantes, c'est dans un rôle de numéro 6 surprenant pour les supporters comme pour lui qu'il a évolué. Il revient sur cette première plutôt réussie :
"Comme il y a eu l'expulsion de Yann M'Vila, le coach a décidé de me mettre au milieu. Quand j'ai vu écrit KMP au milieu sur le tableau, j'étais un peu étonné. Mais pour le coach, c'était normal. Et puis, il n'avait pas le choix. Sur le coup, je me suis dit 'il ne faut pas abuser non plus.' Six c'est un poste que je n'ai jamais occupé, même à l'entraînement. C'était vraiment une nouveauté (rires). Je n'avais pas de repères du tout. J'ai appris sur le tas, on a fait ce qu'on a pu avec Rémy Cabella. Dans l'ensemble on a plutôt bien géré, même si on a fait quelques fautes de placement défensif. Mais finalement, dans ce contexte particulier, on s'en est bien sorti. A dix contre dix, il y avait plus d'espaces, le jeu était un peu plus ouvert, débridé. Ça nous a aidés."
Photo de Kévin Monnet-paquet
chevron_right Voir la fiche de Kévin Monnet-paquet
Article plus récent chevron_right
Une prime de résultat à partir de la 5e place
chevron_left Article plus ancien
M'Vila, Khazri et Ruffier les mieux payés !
keyboard_arrow_down Commentaires (25) keyboard_arrow_down