Milsami, son but face au PSG... Corgnet ouvre la boîte à souvenirs

Anciens Verts | Publié le par Joris | 3 commentaires

Il y a quelques jours seulement, Benjamin Corgnet a annoncé arrêter sa carrière. Dans un entretien accordé à nos confrères de So Foot, il est revenu sur ses souvenirs de footballeur notamment à l'AS Saint-Étienne. 

Le but le plus marquant de la carrière de Benjamin Corgnet a été inscrit à Geoffroy-Guichard face au Paris Saint-Germain d'une superbe frappe consécutive à un service de Romain Hamouma : "Celui contre le PSG, avec Sainté. On fait 2-2 à l’époque. C’était vraiment quelque chose de particulier : il y avait une super ambiance, ma famille et mes amis en tribunes... C’était vraiment particulier pour moi à ce moment-là."


Ce n'est pas le seul souvenir sur lequel a souhaité revenir l'ancien numéro 8 stéphanois. Le déplacement en Moldavie l'a également marqué, c'est là-bas qu'il a inscrit son seul but sur la scène européenne : "Je m’en souviens très bien. Marquer dans une affiche européenne, ça a une saveur différente. Surtout que le déplacement à Milsami était particulier. L'approche du match, le voyage, c’est top, et je suis très heureux d’avoir pu vivre ça. Je pense qu'avoir des expériences de vie à l'étranger aurait pu être top, mais je ne voulais pas que le foot prenne le dessus sur la vie de famille. Si c’est pour aller à l’étranger, mais que ma femme reste en France avec les enfants, c’est hors de question."

Benjamin Corgnet a eu également des mots pour son coach à l'ASSE, Christophe Galtier ainsi que pour un autre ancien Vert, Patrice Carteron qui l'avait coaché à Dijon: "Tous les entraîneurs ont eu de l’importance. Au départ, j’ai eu un super feeling avec Patrice Carteron à Dijon. Je suis resté peu de temps avec Christian Gourcuff à Lorient, mais en l’espace de dix mois, il m’a énormément appris tactiquement. C’est ce qui me manquait un peu, parce que je n’ai pas fait de centre de formation. Christophe Galtier, lui, c'est humainement et dans la communication qu'il est très à l’aise et très fort. Il m’a aussi appris, tout comme Thierry Laurey à Strasbourg, mais ceux qui m’ont le plus marqué au niveau tactique et feeling sont Gourcuff et Carteron."


Retrouvez l'intégralité de l'interview en cliquant ici


Article plus récent chevron_right
L'ASSE, le club le plus précoce de Ligue 2
keyboard_arrow_down Commentaires (3) keyboard_arrow_down