Michy tacle le comité "pas représentatif" de Caïazzo

Club | Publié le par Faustine | 11 commentaires

Au coeur de la polémique, Bernard Caïazzo, président de Première Ligue, a été lâché par Claude Michy, représentant de l'Union des clubs professionnels de football (qui regroupe une majorité de pensionnaires de Ligue 2) qui devait initialement l'accompagner dans un comité de pilotage réunissant presque exclusivement les quelques "gros" de L1. L'ancien président du Clermont Foot explique son choix dans les colonnes de Sports-Auvergne et tacle la démarche du co-président stéphanois.

"Lors d’une conférence téléphonique collective à laquelle participaient tous les clubs de L1 et L2 ainsi que les dirigeants de la LFP, il avait été convenu de créer un comité avec constitution de groupes de travail sur le social, les hypothèses de reprise et la trésorerie. Mais Bernard Caïazzo avec d’autres ont voulu créer un comité de pilotage parallèle. Au final, on se retrouvait avec les trois grand clubs de L1, Paris SG, Marseille et Lyon ainsi que Saint-Etienne et moi-même au titre de l’UCPF. 


Beaucoup de clubs ont estimé que ce comité n’était pas représentatif. J’avais demandé la présence d’un certain nombre de personnes dans ce comité, notamment Nathalie Boy de La Tour la présidente élue par tous les clubs qui n’ont pas été retenus. J’ai donc décidé de ne pas participer à ce comité car il n’était pas représentatif. La Ligue a finalement repris la main en convoquant dans l’urgence un bureau pour restructurer tout cela."


Article plus récent chevron_right
Mercato : Gabriel Silva devenu indésirable ?
keyboard_arrow_down Commentaires (11) keyboard_arrow_down