Merchadier : "On ne donne pas une F1 à quelqu'un qui fait du karting"

Anciens Verts | Publié le par Tibo | 33 commentaires

Les anciens Verts continuent de s'exprimer sur la situation du club et de tirer la sonnette d'alarme. Cette semaine, c'est Alain Merchadier qui s'exprime dans les colonnes de but et confie son inquiétude concernant la situation du club. 

"Si, depuis quelques semaines, nous les Verts de 1976 parlons, c'est que notre cœur est touché. Nous sommes tous tristes. L’ASSE, c’est notre ADN. L’ADN de ce club, ce sont des valeurs, dont celle de la combativité ! Aujourd'hui, personne ne se bat, et si tu n’avances pas, forcément, tu recules . Quand je pense à Roger Rocher et Robert Herbin, je me dis qu'ils doivent se retourner dans leur tombe !" 

chevron_right À lire aussi
L'ASSE, un navire Ă  trois capitaines

L'absence d'une politique sportive générale et d'une vision sur le long terme est pointée du doigt par l'ancien Vert : "Au sujet de la partie technique, on se rend compte que les techniciens de la formation n’ont aucun respect de la part de la direction. Ils ne peuvent rien faire car la partie technique est muselée par l'extra-sportif. Le club, notre club, est en train de traverser une tempête grave. Il manque de tout et notamment une politique générale bien définie. On ne donne pas une Formule 1 à une personne qui fait du karting... Dans ma vie de tous les jours, on me parle sans cesse de l’ASSE. Impossible de répondre quand on me demande ce qu'il se passe au niveau de la direction. Et pourtant, croyez-moi, tout le monde du foot se pose des questions. Quand je vois que notre club tant aimé est aujourd'hui bon dernier de Ligue 2, c’est impossible et impensable. Oui, aujourd'hui, je me pose vraiment des questions sur l’avenir du club. Et ce n'est pas normal d'en être arrivé à ce point."


Article plus récent chevron_right
DTA : Quatre noms pour succéder à Garibian
chevron_left Article plus ancien
L'anecdote de Briançon quant à son numéro
keyboard_arrow_down Commentaires (33) keyboard_arrow_down