Ménès : " Si on enlève Ruffier et Perrin de cette équipe, il ne reste pas grand-chose"

Pros  #ASSEFCM   | Publié le par Tibo | 87 commentaires
Sur son blog, Pierre Ménès dresse un sévère constat à l'encontre de l'AS Saint-Etienne après son match "assez pitoyable" face au Football Club de Metz. Deux joueurs seulement trouvent grâce à ses yeux : Stéphane Ruffier et Loïc Perrin. 

"On commence à s'y habituer mais le dimanche a commencé par la piètre prestation de Saint-Etienne contre Metz. Les Verts ont encore offert un match assez pitoyable à leurs supporters. On peut dire que si on enlève Ruffier et Perrin de cette équipe, il ne reste pas grand-chose. Les Grenats ont bien joué le coup dans cette rencontre en ouvrant le score sur un très joli but de Sarr. Les locaux ont réussi à égaliser grâce à une réalisation de renard de Beric, bien servi par Perrin. Metz, qui n'avait absolument pas peur de Sainté, a continué d'attaquer pour reprendre l'avantage, par l'intermédiaire de Falette. Les hommes de Galtier n'ont plus rien montré jusqu'au coup de tête salvateur de Loïc Perrin. Le défenseur est tout dans cette équipe : l'âme, le capitaine et le sauveur. Encore une fois, sans lui et son portier, Saint-Etienne ne pourrait pas rêver à l'Europe et se cantonnerait peut-être même au maintien."
Photo de Loïc PerrinPhoto de Stéphane Ruffier
chevron_right Voir la fiche de Loïc Perrin, Stéphane Ruffier
Article plus récent chevron_right
CDF : Les Vertes en 1/2 à Paris !
chevron_left Article plus ancien
Moulin : "Je ne vais pas à la mine"
keyboard_arrow_down Commentaires (87) keyboard_arrow_down