Ménès défend Fekir et dézingue les Verts

Pros  #ASSEOL   | Publié le par Tibo | 131 commentaires
Pierre Ménès a livré son compte-rendu du derby entre Saint-Etienne et Lyon, s'attardant surtout sur les incidents qui ont émaillé la fin de la rencontre. Le journaliste de Canal + cherche toutes les excuses du monde pour défendre Fekir, comme ce fut le cas sur le plateau du CFC. Fekir aurait été matraqué tout le match ce qui justifierai son attitude bête et irresponsable... 

Rappelons-lui que si Fekir a provoqué huit fautes, il en a commise sept à lui seul ! Il peut donc parfaitement intégrer le joueur Lyonnais au "troupeau de crétins". Mais forcément, il n'est pas question ici d'objectivité, mais d'intérêt...

"Et puis en soirée, on attendait beaucoup du derby Sainté-Lyon. Mais le suspense a été de courte durée puisque le match a basculé en deux minutes, quand Hamouma a perdu son duel face à Lopes et s’est claqué en tirant le corner qui suivait en retrait vers Selnaes, qui s’est transformé en passe pour Fekir. Dix secondes plus tard, Aouar servait Memphis pour l’ouverture du score des Lyonnais. 

À partir de là, la supériorité physique et technique de l’OL était trop évidente. Il y a eu un deuxième but inscrit par Fekir d’une belle frappe de 20 mètres sur laquelle le capitaine lyonnais se balade sans opposition dans le camp stéphanois sur 25 mètres, puis l’expulsion de Lacroix pour un tacle odieux sur Fekir qui a bien failli lui péter le genou. Derrière, les buts se sont enchaînés : Mariano, Traoré, puis Fekir pour le doublé…

Le meilleur joueur sur le terrain a malheureusement terni son grand match par ce chambrage devant les supporters stéphanois. Alors bon, je suis assez d’accord avec lui sur le fait que montrer son maillot n’est pas non plus dramatique. Il ne leur a pas montré ses fesses non plus. Et il faudra m’expliquer comment, dans ce stade qui a accueilli l’Euro il y a moins d’un an et demi, il est possible de faire rentrer des kilos de fumigènes - qui ont interrompu le match dès le coup d’envoi - et comment le terrain peut être envahi aussi facilement par un troupeau de crétins. 

Ce n’est pas la première fois qu’on constate ce genre d’indiscipline à Geoffroy-Guichard. Le club est sous le coup de multiples sursis et risque de prendre assez cher sur ce coup-là. Quant à savoir s’il faut dénoncer ou non l’attitude de Fekir, je dirais comme sur le plateau du CFC : il ne faut pas oublier qu’il s’est fait matraquer tout le match (8 fautes subies), qu’il a sans doute eu très peur d’être à nouveau gravement blessé suite au tacle de Lacroix et que, comme Neymar à Marseille, il faut quand même qu’on protège les dribbleurs et les joueurs créatifs de ce championnat, ceux qui nous donnent du plaisir et du spectacle."


Profitez de 10€ offerts grâce au code EVECT10 sur ZeBet (sans obligation de dépôt)

Article plus récent chevron_right
#ASSEOL : Les notes de la presse
chevron_left Article plus ancien
"Consanguins de mes couilles"
keyboard_arrow_down Commentaires (131) keyboard_arrow_down