LFP : Caïazzo justifie sa position

Club | Publié le par Tibo | 25 commentaires
L'élection du nouveau Président de la LFP n'a pu se dérouler, puisque le quorum n'était pas atteint. La faute au Syndicat Première Ligue, Présidé par le Président du Conseil de Surveillance de l'AS Saint-Etienne, Bernard Caïazzo, qui a demandé aux représentants du syndicat de ne pas entrer dans la salle, pour ne pas perdre, tout simplement...

"Ayant acquis la conviction, malheureusement, que l'UCPF ne respecterait pas l'accord signé le 14 avril entre les deux parties, qui stipulait qu'en échange d'une garantie financière de dix ans, elle voterait pour les candidats au Conseil d'Administration désignés par les clubs de Ligue 1 (entendez pas Première Ligue), Première Ligue a refusé de participer."

Vous avez bien noté que Caïazzo explique grosso modo, verser un pot de vin à l'UCPF pour acheter ses voix... Jean-Michel Aulas serait au coeur du problème, lui qui prône une Ligue 1 repliée sur elle-même, dans laquelle on protège les gros, financièrement notamment. Les clubs de Ligue 2, et quelques "petits" clubs de Ligue 1 ne voulaient donc pas de l'élection du Président des Gones. 
Article plus récent chevron_right
Assaf et Mellot retrouvent un club
chevron_left Article plus ancien
Janot à l'entraînement au Puy
keyboard_arrow_down Commentaires (25) keyboard_arrow_down