Lettre aux présidents de l'ASSE

Pros | Publié le par Tibo | 0 commentaire
Nous l'évoquions hier dans la brève "Organisation : Des supporters mécontents". De nombreux supporters se sont retrouvés plusieurs heures bloqués devant les grilles des kops. Une situation qui aurait pu mal se finir avec de nombreux mouvements incontrôlés de la foule, mais qui ne semble guère inquiéter les dirigeants de l'ASSE... Un internaute du site a envoyé un courrier aux présidents et a souhaité nous le faire passer également pour nous raconter son début de soirée catastrophique aux portes du Chaudron : Messieurs les présidents, Je me permets de vous contacter suite à la rencontre de championnat de Ligue 1 dimanche soir contre le PSG. Comme depuis 15ans je me suis rendu au stade accompagné de plusieurs de mes amis, me faisant une joie de pouvoir assister à cette rencontre. Afin de pouvoir profiter pleinement de l’intégralité du spectacle que génère un tel match, nous nous sommes rendus au stade relativement tôt. En effet, nous étions dans la queue de l’accès centrale de la tribune Charles PARET à 19h50. Nous n’étions pas les seuls à vouloir profiter du spectacle, un grand nombre de personnes étaient déjà massé devant les grilles du stade. A partir de ce moment là, l’attente a commencé, la file d’attente grandissait de minute en minute. Avec seulement trois accès de 3m de large pour faire rentrer environ 12000 personnes, l’entonnoir est inévitable, les gens s’amassent sur les côtés des files d’attente et les mouvements de foule démarrent. Étant en période de vacances scolaires, il y avait beaucoup d’enfant pris dans ces mouvements de foule. Nous avons du leur faire de la place en créant une sorte de zone de protection autour d’eux. A l’extérieur du stade il n’y avait aucune personne, que ce soit de la société qui emploie les stadiers ou des forces de l’ordre. Après presque 45 minutes d’attente soit à moins de 20 minutes du début du coup d’envoi, une personne qui encadrait les stadiers a eu « la bonne idée » de déverrouiller les tourniquets de contrôle des billets. Cette personne pensait certainement que cette manipulation permettrait de fluidifier l’attente. Au contraire, les personnes en fond de queue ont vu que les tourniquets étaient libérés et des mouvements de foule encore plus grands se sont crées. Avec mes amis, nous avons pu rentrer dans cette vague de personne mais le mouvement prenait de l’ampleur et les gens poussaient toujours. Du coup pour limiter l’entrée intempestive de personne, le même responsable a fermé les tourniquets ce qui a créé un écrasement des personnes présentes aux premiers rangs. Nous avons même ressenti la panique dans les yeux de la personne quand elle a compris que nous ne plaisantions pas et que l’écrasement devenait difficilement supportable. Nous avons pu rentrer après la fouille à 20h45 dans le stade soit 55 minutes après notre arrivée. A notre étonnement, nous avons découvert plusieurs cordons de CRS derrière les stadiers qui se tenaient debout pour palier à d’éventuels problèmes. Mais ces problèmes où pouvaient-ils être ce dimanche soir ? Les supporters parisiens ne se déplacent plus à l’extérieur depuis que la LFP a mis en place sa politique de répression et de dissolution des groupes de supporters, ce match ne représente plus de danger depuis 5 ou 6 ans. Il reste dans les tribunes comme en dehors du stade un match aussi banal que Lorient, Valenciennes ou Evian. Ces CRS là, n’auraient-ils pas pu réaliser une deuxième ligne de fouille pour augmenter le débit de personnes entrantes dans le stade ? Il n’est pas concevable qu’en 2013 l’organisation de match de ligue 1 créée des mouvements rappelant de tristes tragédies survenues il y a quelques années. Doit-on arriver à des drames comme aux Stades de Ibrox Park ou du Heysel où les forces de l’ordre reconnaissent pratiquement 30 ans plus tard que les 39 morts de ce drame sont dues à une faute d’organisation ce jour là ? Il n’est pas acceptable de n’avoir que 3 entrées équipées de 5 tourniquets chacune pour introduire 12000 personnes dans une tribune. En tant que fan de foot, je me suis rendu à Manchester en 2010 pour assister à un match de championnat anglais. Ce stade de 76 000 places est conçu pour favoriser les activités commerciales autour du club : un musée (chose que nous aurons dans très peu de temps), une boutique officielle, mais surtout des snacks, des débits de boissons et autre fish and chips. Cela permet de passer un moment entre amis avant le match tout en favorisant les recettes du club que l’on vient supporter car ces boutiques sont la priorité de ce club. Mais tout cela est possible grâce à la conception du stade qui dispose d’une multitude d’entrée qui permet de remplir ce stade en un rien de temps. On doit compter environ 40 portes d’entrée équipées de barrières pour diriger les spectateurs sur toute la longueur du terrain. Ce jour là l’affluence était de 72 000 personnes et il s’est rempli en 20 minutes. Le deuxième exemple que je prendrais c’est le stade de Stamford Bridge qui accueillait dimanche à 17H une affiche Chelsea – Manchester City. Lors de la prise d’antenne du diffuseur, 30 minutes avant le coup d’envoi le stade était rempli à 20% de sa capacité. Trente minutes plus tard, 42 000 personnes assistaient à un des plus gros choc d’Angleterre. Ce courrier est une simple alerte à une organisation qui semble insuffisante pour les matchs de ligue où le stade est plein, alors qu’en sera-t-il lors de l’EURO 2016 lorsque 12 000 hollandais ou anglais un peu éméchés arriveront à l’entrée de notre stade ? Vous devez être conscient que 3 entrées de 3m de large sont insuffisantes pour drainer 12000 personnes dans un temps réduit et ce problème se pose aussi en sortie où les escaliers d’évacuation ne sont pas alignés avec les portes de sorties ce qui crée un autre entonnoir. En espérant avoir retenu votre attention avec mon courrier, en souhaitant que ma demande ne reste pas veine pour le bien de nous tous supporter des verts. Veuillez agréer, Messieurs les présidents, mes salutations les plus distinguées.
Article plus récent chevron_right
Sissoko très déçu
chevron_left Article plus ancien
Un ancien Lyonnais impressionné par l'ASSE
keyboard_arrow_down Commentaire (0) keyboard_arrow_down