Les Magic Fans réagissent à la polémique des banderoles

Pros     | Publié le par Tibo | 87 commentaires
Dans la Voix de La Nord, la feuille d'info distribuée à l'entrée du Kop Nord, les Magic Fans sont revenus sur la polémique suscitée par les banderoles lors de la rencontre de championnat face au Paris Saint-Germain, clarifiant le message passé. 

"Lundi matin, un jour après Sainté - PSG. Tu repenses aux banderoles sorties et tu en es fier. Tu profites d'un temps libre pour aller voir si les médias en parlent. Et là le choc. Vaut mieux en rire qu'en pleurer, mais ça te désole : toute la presse en parle. C'est l'affaire de l'année, les banderoles font la UNE des journaux. Tant mieux, pourrait-on se dire. Malheureusement la sur-médiatisation de nos messages ne joue en notre faveur (quelle surprise...). Nous assistons à une symphonie de condamnations : nos banderoles "dépassent les limites" (les limites fixées par qui ?), elles sont "injurieuses", "déplacées". Un journaliste sur l'Equipe 21 parlera même de racisme. 
La direction du PSG, choquée, exige des sanctions contre l'ASSE et les Magic Fans : l'écho des banderoles est allé jusqu'aux oreilles de l'émir du Qatar ! En revanche, le soutien des supporters Stéphanois est massif, et c'est bien le plus important. Seriez-vous plus intelligent que les gratte-papier qui officient dans les torches culs de la presse nationale ? C'est visiblement le cas, car contrairement à eux, vous avez compris que la banderole : "Le Parc est devenu un cimetière, vous n'emporterez pas votre argent au Paradis, Pray For Paris." n'a rien à voir avec les attentats et et n'accuse pas subtilement le Qatar d'en être responsable. Si le champ lexical de la mort est employé c'est pour amplifier notre dénonciation de la disparition de l'âme populaire du PSG et de la passion au Parc. 
Quant à la banderole : "Argent sale accepté, Libertés bafouées, Classes populaires écartées. Bienvenue au PSG", on nous a accusé de diffamation : dans notre esprit, l'argent accepté par le PSG est sale car venant d'un pays régulièrement accusé de financer le terrorisme et d'avoir des pratiques esclavagistes. Si les amateurs de ce nouveau PSG ont trouvé ces banderoles inacceptables, c'est justement parce qu'ils refusent d'accepter les réalités du club, à savoir une histoire effacée, un stade morne, des financiers pour qui les droits de l'homme sont des mots à prononcer dans leurs discours à l'ONU et une pression politique en faveur des politiques répressives et des restrictions de libertés. 
Eux voient le beau jeu et les stars, nous, nous voyons la mort de notre football et de notre passion. Si nous pouvions revenir en arrière, nous ferions exactement les mêmes banderoles car elles expriment le fond de notre pensée, et espérons le celle de la majorité des amoureux du ballon rond qui refusent de devenir de simples consommateurs."
Article plus récent chevron_right
Menès se laisse séduire par les verts
chevron_left Article plus ancien
Une grande satisfaction chez les Monégasques
keyboard_arrow_down Commentaires (87) keyboard_arrow_down