Le récit d'un supporter présent

Pros | Publié le par Thomas | 0 commentaire
Un ancien Green Angels a accepté de raconter sa version des faits sur les incidents qui ont émaillé l'Allianz Riveira dimanche pour L'Equipe. S'il reconnait clairement que les stéphanois sont indéfendables, il aimerait bien que les supporters Niçois en prennent également pour leur grade, eux qui ne sont pas exempts de tout reproche : "Nos cinq cars sont arrivés à l'Allianz Riveira escortés. Juste avant le stade, c'était blindé de monde au bord de la route. Des canettes et des cailloux ont volé. Mais comme les Niçois étaient loin, ils n'ont pas atteint le car dans lequel je me trouvais. Un autre a eu une vitre cassée. Après on est entré dans notre parcage, comme d’habitude. Après la fouille, on est monté. En arrivant dans notre tribune j'ai vu le pauvre plexiglas qui nous séparait de la tribune des ARN. C'était relativement calme jusqu'à ce qu'ils commencent à nous jeter des boulons et des bouteilles. Forcément, on a répondu... Ça a dégénéré parce qu'un mec pas très intelligent de chez nous est monté sur un siège et qu'il a cassé sous son poids. Il l'a pris et balancé vers les Niçois. Et ça a fait effet boule de neige. Surtout que trois minutes plus tard, on a vu qu'une quinzaine de mecs de la BSN étaient arrivés jusque dans le bas de la tribune latérale. C'est comme si à Geoffroy-Guichard, on pouvait arriver jusqu'aux Lyonnais un soir de derby. Pas de cordon de sécurité, pas de filet de protection, rien. Les stadiers de Nice ne servaient pas à grand chose. Quand aux CRS, ils étaient planqués sous notre tribune. Rien n'était prémédité, on ne s'est pas dit en arrivant : "Tiens, on va tout casser". On n'était pas plus excité que d’habitude. C'est un enchaînement de plein de choses qui a fait que cela à dégénéré. (...) Après on est remonté dans nos cars et on est rentré à Saint-Etienne. Sur 250 types dans le stade, il n'y avait que 75 Green Angels,mais comme on a accroché une de nos banderoles, c'est nous qu'on accuse. Je ne vais pas défendre l'indéfendable. Oui on a fait les cons. Mais Rivère ferait ben de regarder de son côté. Si les Niçois n'arrivent pas dans la tribune latérale, ça ne dégénère jamais." http://www.envertetcontretous.fr/images/content/upload/ASSE-incidents-ogcn-asse-578126987.jpg
Article plus récent chevron_right
Nice dépose une plainte
chevron_left Article plus ancien
Galtier évoque les incidents
keyboard_arrow_down Commentaire (0) keyboard_arrow_down