Le manque de révolte dérange le Sphinx

Anciens Verts | Publié le par Thomas | 62 commentaires
Comme à son habitude, l'ancien joueur et entraîneur Robert Herbin est revenu sur la précédente rencontre des Verts dans le Progrès. Aujourd'hui, il évoque la défaite 2-0 à Guingamp samedi soir et pointe du doigt le manque de sérieux et de réaction de l'ASSE :

"Vous imaginez que je ne garderai pas un souvenir énorme de ce match ! Notre équipe a manqué de motivation ou alors celle de Guingamp était bien plus grande. Je crois que c’est avant tout un problème de volonté.
Une fois encore, on a débuté notre match au bout de vingt minutes. Avant, nous étions endormis. Je l’ai répété déjà à maintes reprises, je ne comprends pas cette attitude. Pourquoi ne l’abordons-nous pas en mettant l’accélérateur, la pression ? Je ne sais pas mais c’est récurrent. On s’excuse presque auprès de notre adversaire. Il n’y a pas de volonté de le secouer. C’est toujours un peu le même scénario. Tout cela manque de sérieux. Notre jeu fut stéréotypé et confus, la précision dans les passes, les tirs, bien trop approximative pour espérer renverser la vapeur. Ça me dérange.
Le football, c’est le physique, la technique et l’intellect et nous en manquons parfois. Les joueurs capables de donner le ton ne sont pas nombreux. Nous sommes à un moment du championnat où toutes les équipes s’accrochent, vont vouloir nous bousculer. Il y a les révoltés, les ambitieux. Nous devons l’être. Se qualifier pour l’Europe me paraît indispensable, comme de faire partie des trois ou quatre meilleurs clubs français."
Article plus récent chevron_right
D1 : les Vertes partagent les points
chevron_left Article plus ancien
L'ASSE perd une place mais pas l'espoir
keyboard_arrow_down Commentaires (62) keyboard_arrow_down