Le bras de fer avec Gradel se poursuit

Mercato | Publié le par Tibo | 50 commentaires
Incroyable feuilleton entre Max-Alain Gradel et l'AS Saint-Etienne. Suite à sa présentation officielle à Bournemouth, l'ailier international Ivoirien déclarait que tout était rentré dans l'ordre. De son côté, l'ASSE avait un son de cloche légèrement différent jusqu'à hier soir et l'officialisation du transfert en Angleterre.

Seulement, Mad-Max est revenu, une fois de plus sur sa déclaration et a une nouvelle fois vidé son sac sur la Direction du club dans les colonnes de l'Equipe« Saint-Etienne continue à me réclamer une partie de ma prime de 1 M€ qu'il m'a payée en plusieurs échéances, soit 300 000€, en échange de ma lettre de sortie. Les dirigeants stéphanois sont malhonnêtes ! Ils m'imposent de signer une reconnaissance de dettes avec un paiement échelonné sur trois ans et assorti d'une clause de confidentialité, pour que je ne puisse pas parler aux médias. Il en est hors de question ! Les gens doivent savoir ce qu'il se passe.»

L'Equipe précise que son agent, Francis Kacou aurait consenti afin d'apaiser la situation à renoncer à sa commission, évaluée à 200 000€. Par ailleurs, Gradel serait prêt à renoncer au 20% de l'indemnité de qui lui reviennent. En revanche, comme il l'affirme plus haut, il ne signera pas la reconnaissance de dettes. 
Si l'ASSE ne lui délivre pas sa lettre de sortie dans les 48 heures, il ne pourra pas jouer pour les Cerises face à Aston Villa. Le bras de fer se poursuit donc... 
Article plus récent chevron_right
La composition probable
chevron_left Article plus ancien
Galtier évoque le mercato
keyboard_arrow_down Commentaires (50) keyboard_arrow_down