Lavilliers évoque Saint-Étienne et la situation de l'ASSE

Y'a pas que le Foot | Publié le par Joris | 11 commentaires

La situation de l'AS Saint-Étienne ne cesse de faire parler, beaucoup s'inquiétant de voir les Verts aussi mal en point, à la dernière place du championnat de France de Ligue 2.

Ce week-end, le Zénith de Saint-Étienne s'offrait une programmation 100% stéphanoise. C'est Bernard Lavilliers qui a ouvert le bal vendredi, en invitant notamment sur scène un autre groupe stéphanois, Terrenoire avec lequel il a réalisé le titre "Je tiens d'elle", sur la ville de Saint-Étienne. Le lendemain, c'était le groupe indépendant de reggae de la Dub Incorporation qui enflammait le Zénith de Saint-Étienne. 


Pour nos confrères du Progrès, Bernard Lavilliers s'est exprimé sur la ville de Saint-Étienne mais aussi brièvement sur l'AS Saint-Étienne qui vit actuellement des heures douloureuses en Ligue 2 : "J'y accorde beaucoup d'importance (de jouer à Saint-Étienne, ndlr), c'est pour cela que je suis venu deux fois. Il y avait trop de monde pour la première. Je pense que depuis qu'on a écrit ça avec Terrenoire (le titre 'Je tiens d'elle', ndlr), ça les a beaucoup touché le fait qu'on se préoccupe de cette ville, en ce moment ce n'est pas tellement la joie... J'ai déjà écrit sur Saint-Étienne. Moi j'ai une vision plus ancienne, j'ai connu cette ville beaucoup moins belle, beaucoup plus noire, très polluée. J'ai même été obligé d'aller habiter ailleurs parce que j'étais asthmatique. 

Je l'ai connue très ouvrière ce qu'elle est beaucoup moins aujourd'hui. Je l'ai connue fière comme ils disent, avec la Grande Rue pleine d'ouvriers qui montaient et qui descendaient pour aller travailler à l'usine avec moi. (...) La situation de l'ASSE ? C'est dommage, j'ai donné quelques coups d'envoi de temps en temps au stade Geoffroy-Guichard mais j'espère bien qu'ils vont remonter quand même."


keyboard_arrow_down Commentaires (11) keyboard_arrow_down