Larios : "J'ai perdu mon père"

Anciens Verts | Publié le par Tibo | 11 commentaires

Les hommages à Robert Herbin se succèdent. Dans les colonnes de l'Equipe du jour, c'est Jean-François Larios qui confie sa peine mais aussi sa profonde admiration pour le Sphinx. 

"J'avais déjà perdu Rémy Vogel, Michel Hidalgo et Henri Michel. Maintenant, c'est au tour de "Robby". J'avais trois papas : mon père biologique, mon grand amour, monsieur Jean-Michel Larqué, et lui. Ces gens ont fait du bien à tout le monde. Voilà, j'ai perdu mon père. Un homme intelligent, affectueux, humain, respectueux, mélomane et philosophe. Quand j'ai appris cette triste nouvelle, j'ai dit à mon fils : "C'est toute ma vie qui part." Mais pas seulement.


C'est pratiquement toute l'AS Saint-Etienne qui part avec lui, après Roger Rocher et Pierre Garonnaire. Il ne restera qu'une légende. Parce que pour moi, c'est lui qui incarnait le mieux les Verts. Il adorait le club et il lui est resté fidèle. N'oubliez pas que Robert Herbin été d'abord un grand joueur de l'AS Saint-Etienne. Son palmarès parle pour lui. Et vous savez, ce n'est jamais facile d'entraîner un club après en avoir été le joueur. Il y est pourtant magnifiquement parvenu. C'est rare de voir un grand joueur devenir un grand entraîneur. J'espère que Robby n'a as souffert."

Article plus récent chevron_right
L'hommage poignant de Paganelli
chevron_left Article plus ancien
100% club spécial Robert Herbin en live à 18H
keyboard_arrow_down Commentaires (11) keyboard_arrow_down