Lacroix, Trauco, Honorat... quel avenir pour les écartés ?

Pros | Publié le par Faustine | 45 commentaires
Qui dit effectif conséquent, dit joueurs écartés. Depuis le début de saison ou suite à l'arrivée de Claude Puel, certains semblent loin du groupe professionnel. Point sur leurs dynamiques. 

  •  Harold Moukoudi : Contrairement aux autres joueurs laissés sur le côté du groupe professionnel depuis plusieurs semaines, le défenseur central a beaucoup joué en début de saison, cumulant près de 732 minutes sur les terrains en l'espace de quelques rencontres. Une donnée importante car jusque-là, le natif de Bondy avait été éloigné des pelouses pendant plus de six mois. Physiquement en difficulté et confronté aux retours de William Saliba et Wesley Fofana, sa mise à l'écart semble presque logique. Malgré tout, une chose semble certaine : du haut de ses 21 ans, l'ancien du Havre retrouvera les terrains dans un futur proche. La suspension de Loïc Perrin dimanche pourrait d’ailleurs lui permettre de retrouver le groupe professionnel provisoirement. 

  • Miguel Trauco : Le Péruvien aussi a dit adieu au groupe professionnel depuis le Derby. Performant face à Lyon, le latéral gauche n'a pas été aidé par le timing de la trêve internationale, qui l'a poussée à s'envoler pour l'Amérique du Sud quelques heures après l'arrivée de son nouvel entraîneur. Malgré le retour de Gabriel Silva, le joueur de 27 ans devrait avoir l'occasion de rejouer prochainement. Même s'il présente quelques lacunes, l'ancien de Flamengo évolue à un poste où l'ASSE est souvent confrontée à plusieurs pépins physiques. 

  • Léo Lacroix : Lui, a connu un semblant de loft. Revenu de prêt, le Suisse a directement été envoyé en Réserve, et ce, malgré les blessures enregistrées à son poste et l'arrivée tardive de Timothée Kolodziejczak. Tout à son honneur, il n'a d'ailleurs jamais fait parler de lui, se montrant performant lors de ses rares apparitions en National 2. Une exemplarité qui a payé. De retour avec les professionnels depuis l'arrivée de Claude Puel, Léo Lacroix réalise de bonnes séances. De là à envisager son retour en Ligue 1 ? Dans l'immédiat, difficile d'y croire. Mais sa déclaration en août dernier semble désormais plausible : "On ne sait jamais : il peut y avoir un ou deux blessés, tu te retrouves sur le terrain, tout se passe bien et la machine est réenclenchée". 

  • Assane Diousse : Il semble loin l'impressionnant milieu de terrain qui avait débuté en Ligue 1 par une apparition dans L'Équipe type de la première journée. Deux ans plus tard, le soufflé est bien plus que retombé. Envoyé en Italie l'hiver dernier pour se relancer dans "son" championnat, le Sénégalais ne s'est guère requinqué. En témoignent son retour en National 2 et cette expulsion après seulement trente minutes de jeu... De retour de suspension, l'ancien d'Empoli part de loin pour retrouver une place dans le onze de départ.

  • Franck Honorat : Le changement de dimension du Toulonnais a tourné à la catastrophe. Arrivé dans le Forez après s'être fait un nom du côté de la Ligue 2, l'ailier a totalement disparu des écrans radar. Il faut dire qu'après une préparation discrète, le joueur de 23 ans s'est sérieusement blessé lors de sa toute première apparition en match officiel : c'était face aux Herbiers, le 10 août dernier. Opéré de la mâchoire puis revenu sur les terrains, Franck Honorat prétend depuis la fin du mois de septembre à une place dans le groupe professionnel. Un objectif impossible à atteindre pour le moment... Et sauf cataclysme du côté des attaquants, sa première en Ligue 1 ne semble pas prévue pour tout de suite. Son prêt semble d'ailleurs inéluctable.

  • Loïs Diony : Sa titularisation dans le Derby n'était qu'un feu de paille. Écarté du groupe dès la rencontre suivante, "El Toro Loco" représente un véritable mystère. En conférence de presse, Claude Puel a d'ailleurs été contraint d'apporter un premier élément de réponse : "Diony ? C'est le choix d'un entraîneur. Je regarde aussi ce que font les joueurs à l'entraînement. Ce n'est pas une exclusion." Maitre de son destin, l'attaquant sait ce qu'il lui reste à faire. Lui, comme ses coéquipiers précédemment cités, devrait être titularisé en N2 samedi.


Article plus récent chevron_right
Tshibuabua face à la Corée du Sud
chevron_left Article plus ancien
Replay : Emission spéciale supporters
keyboard_arrow_down Commentaires (45) keyboard_arrow_down