La LFP fait appel au criminologue Alain Bauer !

Stade | Publié le par Joris | 30 commentaires

Après les déclarations de son président Vincent Labrune la semaine dernière n'hésitant pas à parler de la présence de "criminels" dans les stades, la Ligue de Football Professionnel vient de faire appel au célèbre criminologue Alain Bauer comme l'a révélé L'Équipe

Sa mission consiste à livrer un rapport sur les débordements dans les stades s'étant déroulés durant la saison de Ligue 1. Pour rappel, Vincent Labrune le président de la LFP parlait de "chaos et de la guerre dans les stades" pour décrire la saison venant de se terminer, lui qui n'avait pas hésité non plus à qualifier certains supporters de "criminels". 


Cette décision est bien loin de faire l'unanimité comme le confie le quotidien sportif. Ronan Evain, le directeur général de l'association Football Supporters Europe (FSE) s'interroge sur le timing et sur les compétences d'Alain Bauer en la matière : "Rencontrer les différents acteurs en plein été pour quelqu'un qui n'a aucune compétence en la matière ? Ça me semble infaisable. Alain Bauer profite juste de l'effet "vu à la télé". Il est aussi très fort pour réseauter. Ça me semble complètement lunaire et archaïque qu'il vienne conseiller et évaluer le travail de responsables de la sécurité." Même son de cloche du côté de l'ANS (Association nationale des supporters) et de son porte-parole Kilian Valentin : "Sa nomination n'a aucun sens. Alain Bauer, un criminologue, n'est absolument pas compétent ni légitime sur ces sujets-là."


Il n'y a pas que du côté supporter que l'on s'interroge puisque Directeur des opérations du RC Strasbourg Alsace ­depuis 2021, Bruno Chapel, qui a également été en charge de la sécurité au LOSC pendant 17 ans ne cache pas son scepticisme : "Je ne sais pas quel est son degré de connaissance sur l'analyse des risques d'une rencontre de football, avec ses risques particuliers, le monde du supportérisme et son historique... C'est une thématique complexe qui nécessite une profonde réflexion en associant pouvoirs publics, LFP, clubs, etc."

Du côté de ses confrères, ce dernier agace également du fait qu'il ne soit pas souvent sur le terrain ou qu'il ne soit pas passé par le cursus classique de la profession. Édouard Verny, directeur adjoint de l'Institut de criminologie et de droit pénal de Paris (ICP) termine néanmoins sur une note plus positive : "Il dit des choses sensées et raisonnables, scientifiquement fondées. Ce n'est pas que de l'artifice." Cela paraît néanmoins bien maigre pour fonder une quelconque légitimité à évoquer le sujet des tribunes. 


Article plus récent chevron_right
Mercato ASSE : Et maintenant, Giraudon !
chevron_left Article plus ancien
L2 : Robert Malm donne la recette Ă  l'ASSE
keyboard_arrow_down Commentaires (30) keyboard_arrow_down