La famille verte de retour !

Pros | Publié le par Tibo | 0 commentaire
Dans une interview accordée à Radio Alpes, Roland Romeyer s'est longuement confié sur le dossier "supporter". Faisant à nouveau référence à la famille verte, aux engins pyrotechniques, aux sanctions... "Si vous voulez jusqu'à maintenant il y avait cinq groupes de supporters, je traite tous les supporters de la même manière. L'AS Saint-Étienne est une grande famille, donc je traite tous les supporters de la même manière. Il y a les Greens qui se sont auto-dissous, il n'existe plus, ils sont devenus, des supporters lambdas. Après il y a beaucoup de discussions qui sont faites avec notre directeur de la sécurité. Donc c'est lui qui va discuter, dialoguer, avec les supporters et puis à l'issu de cette réunion de lundi, je pense qu'il y aura une réunion pour rencontrer les supporters, les quatre groupes restants. Pour voir si ils se rendent compte du soucis qu'il créé au club et voir si on peut trouver un compromis qui pourra satisfaire tout le monde..." Afin de trouver un compromis, le président du Directoire de l'AS Saint-Étienne a évoqué une nouvelle fois le fait de légaliser l'utilisation des fumigènes, dans un cadre contrôlé. Ce qu'il faut cependant bien préciser, c'est que l'ASSE n'a formulé aucune demande en ce sens au près des instances du football Français. Cette question n'a jamais été soulevé qu'à l'antenne d'une radio, sur le papier d'un journal, ou au détour d'une interview. Lorsque les groupes de supporters, Green Angels en tête ont proposé aux dirigeants des verts de justement se rapprocher de leurs homologues, afin de faire front commun pour qu'une véritable réflexion soit menée. L'ASSE n'a pas donné suite, jugeant qu'il n'était pas possible de s'entendre avec les autres clubs Français sur un sujet commun. Enfin, Roland Romeyer a ensuite eu des propos plus ambiguës concernant l'avenir de trois groupes de supporters majeurs. Puisqu'ils représentent selon ses chiffres : 2400 supporters, qui sont par ailleurs les plus actifs que ce soit à domicile, mais surtout à l’extérieur, puisqu'ils garnissent bien souvent la moitié des parcages. "On va tourner avec 32/33 000 spectateurs de moyenne, en espérant tourner un peu plus fort lorsque nous aurons le stade complet. Donc sur les plus de 30 000 spectateurs, il y a une minorité d'Ultras, il ne faut pas l'oublier. Les Greens Angels (600), Les Magic (1500), les Indépendantistes (300), regardez ça ne fait pas un gros chiffre par rapport à l'ensemble des supporters. Non je ne vais pas les mettre de côté, mais les "noyaux-durs" il va falloir réussir à les convaincre sinon nous serons obligé de prendre des sanctions." Afin d'être complet sur le sujet, il faut noter une chose importante. Le président des associés supporters a glissé quelques mots sur les rapports entre le club et les associations de supporters, de façon générale, dans les colonnes du Progrès : « On a du mal à suivre les Verts avec nos valeurs. On sent une dégradation dans l’approche du club. Où ça va s’arrêter ? » Un message qui montre bien qu'aujourd'hui, de façon générale. Le club oublie ses valeurs, ses principes, ce qui fait la force de notre club depuis des générations : le public !
keyboard_arrow_down Commentaire (0) keyboard_arrow_down