L'ASSE face à des "risques très élevés"

Finances | Publié le par Faustine | 71 commentaires

Versement des droits télé perturbé, trading de joueurs incertain, billetterie à l'arrêt... Avec l'épidémie de coronavirus, c'est tout l'écosystème du football français qui doit se réinventer. Le risque ? Voir des clubs plonger... Dans ce contexte, tous ne sont malheureusement pas égaux. Entre ceux qui se reposent sur des actionnaires majoritaires ultra-puissants et ceux qui s'appuient sur des fonds d'investissement incertains, les conséquences de cette crise sanitaire pourraient être bien différentes d'un club à l'autre.

Dans son édition du jour, L'Equipe réalise un état des lieux des forces en présence du côté de l'actionnariat dans chaque club de Ligue 1. Le quotidien national s'est amusé à classer les écuries de celles "sans risques majeurs" dans la situation économique actuelle à celles courant des "risques très élevés". Et à ce petit jeu, l'ASSE fait partie des mauvais élèves.


Accompagné de l'OM et des Girondins de Bordeaux, le club du Forez est jugé en danger. L'explication ? La force financière de son duo d'actionnaires. Loin des fortunes de François Pinault (SRFC) ou Jim Ratcliffe (OGCN), les moyens personnels de Bernard Caïazzo et Roland Romeyer ne permettront pas à Sainté de s'en sortir seule. Une situation loin d'être rassurante même si l'ASSE a, depuis plusieurs années, des comptes dans le vert. Un luxe que n'ont pas les Girondins et les Phocéens...

Article plus récent chevron_right
Le joli geste de Boudebouz pour l'hôpital de Colmar
chevron_left Article plus ancien
Thuilot : "On va compter nos sous"
keyboard_arrow_down Commentaires (71) keyboard_arrow_down