L'arrêté ministériel suit le délire de l'arrêté préfectoral

Pros | Publié le par Thomas | 30 commentaires
La préfecture de la Haute-Corse a rendu interdit le déplacement des supporters de l'AS Saint-Etienne ce samedi 2 mai à Bastia pour assister à la 35ème journée de Ligue 1. Le préfet, Alain Rousseau, a pris le temps de supprimer les libertés des stéphanois avant de se faire remplacer par Alain Thirion. Quelques jours plus tard, c'est Bernard Cazeneuve, le ministre de l'intérieur qui signe un arrêté une nouvelle fois invraisemblable :

"Considérant que les déplacements du club de l'AS Saint-Etienne sont fréquemment source de troubles à l'ordre public du fait du comportement violent de certains des supporters de cette équipe manifesté de façon récurrente, aux abords des stades et dans les centres-villes des lieux de rencontre ; qu'ainsi :
- des échauffourées, causant des dégradations de biens ou des blessures physiques parmi les supporters ou les forces de l'ordre, ont éclaté le 19 janvier 2013 à Brest, le 17 février 2013 à Reims, le 11 août 2013 à Ajaccio, le 24 novembre 2013 à Nice, le 26 avril 2014 à Evian Thonon-Gaillard et le 11 décembre 2014 à Kiev (Ukraine) ;
"

Oui vous avez bien lu, le ministre de l'intérieur reproche aux supporters stéphanois les accueils qu'ils ont reçu par certains supporters locaux ou par les brigades de CRS présentes sur les lieux. Effarant ! 

Télécharger l'arrêté.

Article plus récent chevron_right
Il y a 16 ans, les Verts remontaient en Ligue 1
chevron_left Article plus ancien
Lannoy au sifflet
keyboard_arrow_down Commentaires (30) keyboard_arrow_down