Hoarau égratigne l'ASSE qui lui a posé un lapin

Pros | Publié le par Thomas | 62 commentaires
Il y a deux ans, à la recherche d'un buteur pour remplacer Brandao, l'ASSE sonde l'ancien Parisien Guillaume Hoarau qui vient d'effectuer 6 mois aux Girondins après une pige en Chine. Le réunionnais était sur le point de signer dans le Forez mais la gestion de son dossier n'a pas été correctement effectuée par la direction stéphanoise comme il l'indique dans le dernier numéro de France Football :

"Après six mois à Bordeaux, j'étais à deux doigts de filer à Saint-Etienne. Mais vraiment à deux doigts : je me trouvais dans le train avec mon agent pour aller signer quand on m'a appelé pour m'annoncer que le contrat n'était pas prêt, ni homologué et qu'il était préférable d'attendre 24 ou 48 heures ! A notre arrivée, personne à la gare. Avec mon agent, on s'est retrouvés comme deux cons à attendre. Alors qu'on s'était mis d'accord, je n'ai plus jamais eu de nouvelles. Ce que j'ai trouvé "limite".
Christophe Galtier me suivait depuis la Chine, il souhaitait me donner ma chance pour être à nouveau performant. Saint-Etienne aurait été franchement la meilleure chose qui puisse m'arriver. J'étais alors aussi en contact avec Claude Makelele. Il me voulait à Bastia pour m'aider à retrouver mon niveau, surtout physiquement, ne serait-ce que pour six mois. Mais que j'ai informé Claude de l'intérêt de Saint-Etienne et de la possibilité de joueur la Ligue Europa, il a compris et a essayé de faire venir Brandao à Bastia.
Brandao y a signé. Sauf que Saint-Etienne, pour le remplacer, à choisi Ricky van Wolfswinkel. Ils ont choisi un joueur plus jeune et moins cher. Je ne suis pas en mode revanche et je ne me plains pas, mais j'aurai aimé avoir des explications. C'est le football, ce sont des choses qui arrivent. Reste que le côté humain vanté par les Verts, moi je ne l'ai pas vu !"

Un beau tacle adressé à la direction stéphanoise qui regrette sans doute son choix. Le néerlandais van Wolfswinkel n'ayant pas réussi comme espéré (9 buts en 40 apparitions), Hoarau lui, s'éclate en Suisse et aux Young Boys de Berne où il fait trembler les filets 2 matchs sur 3 (41 buts en 63 matchs, 15 passes) : 
"Quand je suis arrivé à Berne... wahouh ! C'était tellement calme et paisible. La Suisse, quoi... (...) J'ai foncé, pensant que, au "pire", je n'y resterais que six mois. J'y suis désormais sous contrat jusqu'en 2018. Ici je m'éclate !"
Article plus récent chevron_right
Flash : Suivez ASSE - Chasselay sur periscope
chevron_left Article plus ancien
"Des touches mais rien de plus" pour un défenseur
keyboard_arrow_down Commentaires (62) keyboard_arrow_down