Green ou Dreyer en tant que gardien numéro 1 à l'ASSE ?

Pros | Publié le par Joris | 52 commentaires

C'est l'une des problématiques de ce début de saison à l'AS Saint-Étienne : le poste de gardien de but. Etienne Green était pourtant tout en haut de la hiérarchie des gardiens stéphanois à l'aube de cet exercice 2021-2022. 

Seulement voilà, face au Havre en août dernier, le jeune gardien stéphanois est expulsé en seconde mi-temps pour une sortie non-maîtrisée en dehors de sa surface de réparation. C'est d'ailleurs le troisième carton rouge pour les Verts ce jour-là après ceux de Briançon et Cafaro. Les Stéphanois terminent le match à 8 contre 11 et encaissent un cinglant six buts à zéro à Geoffroy-Guichard. 

Matthieu Dreyer alors fraîchement arrivé est titulaire dans la cage stéphanoise face à Valenciennes (2-2) et face à Bastia (5-0) lors de la belle victoire des Verts. Pour le match qui suit à Pau, Laurent Batlles décide de redonner une chance à Etienne Green dans la cage. Néanmoins, peu après l'heure de jeu, rebelote ! L'international espoir anglais manque une nouvelle fois sa sortie en dehors de sa surface et écope d'un second carton rouge cette saison. Le match tourne complètement : alors que les Verts menaient au score, ils se font rejoindre sur le coup-franc qui suit grâce à la patte de Saivet, qui récidive quelques minutes plus tard. Néanmoins, les Verts parviennent à arracher l'égalisation en fin de match (2-2).  


Même erreur, même sanction pour Etienne Green qui écope de deux nouveaux matchs de suspension. Dreyer garde à nouveau la cage face à Bordeaux (2-0) où il est irréprochable et hier après-midi à Guingamp (2-1) où on ne peut pas en dire autant. Sur le premier but guingampais, son dégagement n'est pas parfait même s'il n'est pas fautif puisque les Verts perdent le duel au milieu de terrain et Courtet profite de la naïveté de la défense stéphanoise pour envoyer une superbe demi-volée dans la lucarne. Sur le second but en revanche, Dreyer manque complètement sa relance, derrière Briançon ne ferme pas la porte à Livolant qui double la mise. 

Malgré de belles parades pendant la rencontre, Matthieu Dreyer n'a pas été impérial dans la cage stéphanoise en l'absence d'Etienne Green. Au point de reconduire ce dernier en tant que numéro un face à Grenoble dans 15 jours ? Laurent Batlles a assuré être en réflexion à ce sujet à la fin de la rencontre, en conférence de presse : "Je suis en réflexion. Rien n’est arrêté. Qu'est-ce-que vous voulez que je vous dise ? Vous l’avez vu autant que moi... Il y a des choses qui se passent bien à l'entraînement, d'autres moins... Je vais avoir 15 jours pour trancher, ce sera à moi de faire un choix."


Photo de Matthieu DreyerPhoto de Etienne Green
chevron_right Voir la fiche de Matthieu Dreyer, Etienne Green
keyboard_arrow_down Commentaires (52) keyboard_arrow_down