Gasset : "Ma mission est terminée. Je rentre chez moi. J’ai fini rincé"

Pros | Publié le par Tibo | 92 commentaires
Jean-Louis Gasset s'est présenté ce mardi après-midi en conférence de presse pour annoncer ce que l'on sait depuis quelques heures, il ne prolongera pas l'aventure dans le Forez. Un choix motivé pas sa fatigue, par la volonté de se rapprocher de sa famille. Une décision prise depuis un petit moment, selon le technicien forcément ému mais heureux de terminer son histoire en Vert de cette façon :

"Ma mission est terminée. Je rentre chez moi. J’ai fini rincé. Une fois que l’on a réussi l’objectif se pose la question dans quel état on se trouve. On finit très fatigué. Quand on arrive à un âge mûr on se demande quelles sont les priorités. J’ai choisi la famille : je rentre chez moi.  Il y a une pression ici qui est très très forte. Saint-Etienne, par son histoire est un club médiatique que l'on veut mettre au niveau des plus grands du championnat de France. Il y a une telle ferveur des supporters, on veut tellement leur faire plaisir, qu'on essaie de lutter avec les meilleurs. 

Je remercie les joueurs bien sûr. J'avais à faire à des gladiateurs. Ce n'est pas des joueurs de foot, c'est des vrais hommes. Je remercie le staff, Ghislain (Printant) qui a oeuvré sans compter. Julien Sablé, Fabrice Grange et surtout je veux remercier ce public qui une fois de plus contre Nice, nous a encore bouleversé et nous a donné la chair de poule. J'étais venu pour accomplir une mission. Je pense qu'avec Ghislain, on a remis Saint-Etienne là où il doit être. 
Je ne voulais pas déstabiliser le groupe pour arriver à l'objectif. C'est la première des choses, parce que tout le monde me demandait ce que j'allais faire. Si je l'avais annoncé, il y aurait pu y avoir une petite déstabilisation. Samedi, je ne l'ai pas annoncé après le match, parce que je n'avais pas envie de plomber l'ambiance. Au soir ou nous sommes européens, où on fait la fête avec le public. Je ne voulais pas faire un contre-événement pour plomber tout ça. Rien n’aurait pu me faire changer d’avis. Quand on met en balance ma famille ou quelque chose d’autre, c’est ma famille qui l’emporte."

Jean-Louis Gasset en a profité pour appuyer la piste Ghilsain Printant pour lui succéder : "Il était très déçu. Il a le droit mais c'est mon choix. Je suis aller le chercher et là je décide d'arrêter. Ce n'est pas moi qui vais choisir mon successeur. Il a en tout cas un gros avantage, il en a plusieurs : Il a déjà entraîné en Ligue 1, il a de la bouteille et il connaît le groupe par coeur. Il a les leaders avec lui."

Source : France Bleu Saint-Etienne Loire & Activ Radio
keyboard_arrow_down Commentaires (92) keyboard_arrow_down