Galtier pointe du doigt le manque de réalisme

Pros     | Publié le par Tibo | 39 commentaires
Christophe Galtier a livré son analyse du match des verts face à Raon l'Etape, insistant sur le manque de réalisme de son équipe, qui a amené ce scénario inattendu dans cette rencontre de Coupe de France.
"Nous savions que ce scénario-là pouvait arriver, et que nous pouvions être éliminés. En faisant une analyse assez froide, je pense quand même que nous méritions de nous qualifier. Mais il aurait fallu convertir le grand nombre d’occasions que nous avons eu. Avec beaucoup de respect pour Raon-l’Etape, une équipe très bien organisée avec un jeu direct qui nous a fait courir vers notre but, nous nous sommes créés beaucoup de situations, et c’est normal. Ce qui ne l’est pas, en revanche, c’est d’avoir si peu de ballons au fond du but. Même si leur gardien a été très efficace, je crois que nous avons eu 7 ou 8 occasions franches, pour ne marquer finalement qu’une fois et ne pas nous mettre à l’abri. Plus le match avance, plus le petit y croit."

L'entraîneur des verts a d'ailleurs félicité le banc Raonnais avant de disputer la séance des tirs au but :
"L’adversaire a joué son va-tout et nous a obligé à disputer une séance de tirs au but. J’ai d’ailleurs félicité le banc adverse de nous avoir amenés jusque-là. Après, c’est une loterie. Nous avons manqué de réussite sur nos tirs au but, mais, fort heureusement, eux aussi."

Si Galtier est satisfait de la prestation de Neal Maupay, auteur d'un but mais qui est a gratifié d'un bon match. Il regrette le manque de détermination de certains joueurs cadres, on peut notamment penser à Valentin Eysseric, particulièrement brouillon au cours du match. 
"Stéphane Ruffier a été décisif. Au moment du tirage, il y a un écart entre une CFA2 et une équipe européenne. Les gens peuvent considérer que cet écart-là suffit. Mais, ce n’est pas le cas. Dans le football, il faut marquer des buts. Il y a eu, chez certains, un peu de crispation à l’approche du but. Chez d’autres, il y a eu un manque de détermination. Certains ont donné raison aux absents, ce soir. Neal Maupay marque un beau but, avec du sang-froid. Il a fait le match que j’attendais de lui, dans un contexte pas simple et  sur un terrain difficile. Il a été combatif mais, à mon goût, trop esseulé par les joueurs-cadres qu’il avait autour de lui."

Article plus récent chevron_right
Un autre Norvégien chez les verts ?
keyboard_arrow_down Commentaires (39) keyboard_arrow_down